Assis à la porte, l’Ermite prend du repos…

Bonjour à toutes ,

Bonjour à tous,

Après m’être présenté comme passeur et vous avoir fait connaître un personnage bien particulier, – l’Ermite -, après également vous avoir mis face à la …justice !, je me suis simplement posé.

J’ai regardé avec attention ce qui pouvait bien unir ces trois personnages… j’ai eu la surprise de constater qu’ils sont en fait, une et seule personne, à savoir : l’Ermite !

… Mais alors, qu’est-ce qui peut bien réunir le Passeur, l’Ermite et la Justice, qui étaient les thèmes principaux de mes dernières Lettres ?

Avant d’aller plus loin dans ma démonstration je vous laisse quelques instants avec Saint Augustin d’ Hipponne, Père de l’Église, lorsqu’il énonce :  “Si tu ne deviens spirituel jusque dans la chair, tu deviendras charnel jusque dans ton esprit”.  Reprenons dès lors l’argumentation de notre thématique… Avant de se présenter comme un être spirituel, il faut tout d’abord purifier son cœur.  En effet, le cœur est la porte par où tout être doit passer pour rejoindre Dieu.  Toutefois, il apparaît important et utile de ‘rectifier’ comme nos Frères alchimistes ce que l’on nomme : V.I.T.R.I.O.L ou ‘Visitae Interiorae Terrarum Rectificando Invinies Occultum Lapidem’, autrement dit, ‘Visite l’ Intérieur de la Terre et en Rectifiant tu Trouveras la Pierre Cachée’.

Où donc se fait cette rectification ? C’est bien entendu dans le cœur qu’elle se manifeste, justement par cette pratique orthodoxe que l’on appelle ‘l ‘hésychasme’, pratique de repos et union de Dieu  dans le cœur de l’homme.  C’est aussi une ‘philocalie’, une prière perpétuelle : ‘Seigneur Jésus-Christ, Fils de Dieu vivant, aie pitié de nous, pauvres pêcheurs’.

Cette récitation perpétuelle permet d’harmoniser notre cœur et notre cerveau.

Laissons donc cette ‘vieille’ pratique qui est, certes, toujours d’actualité… Personnellement, je préfère vous en donner une définition plus proche de nous.

Lire la suite

Une justice dans un monde déséquilibré

Bonjour à toutes,

Bonjour à tous,

Après avoir suivi les pérégrinations d’un Ermite dans le siècle, je vous propose pour continuer, dans la lignée, de vous mettre face à la… Justice !

Rappelons-nous que l’Ermite porte en lui le glaive et la balance.  Toutefois, son épée ne peut-elle pas être justement le fléau de cette même balance ? ce fléau qui donne au monde un certain équilibre, une équanimité ?  Cela se peut, en effet, car l’Ermite séculier, citadin, a précisément acquis l’égalité d’âme, d’humeur ; il a en lui une disposition affective de détachement et de sérénité.  Tout cela est en rapport avec le monde dans lequel vit l’Ermite ; en vérité, sa pratique spirituelle, son cheminement ainsi que sa croissance spirituelle en sont le résultat.  Ayant pris pour symbole la balance, l’Ermite se stabilise dans l’acceptation de lui-même et des circonstances ; il gagne, de fait, un certain lâcher-prise.  L’ Ermite se stabilise et contemple les deux plateaux de la balance où sont disposés le bien et le mal qui ne sont que pure subjection pour lui.

Pour cela il faut changer son regard !  De même, c’est en associant l’épée à la balance, – qui se rapporte plus spécialement à la justice terrestre -, que le coupable sera frappé.  C’est aussi parce que l’épée sépare le bien du mal que justement cela peut avoir lieu.  L’ Ermite, en tant qu’être spirituel, est vraiment à même de brandir l’épée de toutes les conquêtes spirituelles.

C’est également de cette manière que le Christ a apporté l’épée, symbole du verbe et de la parole (Matthieu 10, 34).  Aussi, c’est grâce au fait que l’épée a deux tranchants, mâle et femelles, que l’ Ermite a pu devenir androgyne, celui-ci ne connaissant pas la dualité sexuelle.

Durandal, Hauteclaire, Corte, Bantraine, Musaguine sont la personnalisation de l’épée qui brille comme la Lumière et l’ éclair, un fragment de la croix de Lumière.

Lire la suite

Dans le siècle : un Ermite

Bonjour à toutes,

Bonjours à tous,

Après avoir transité…D ‘une’ rive à l’autre : être Passeur’, je propose, aujourd’hui, de vous faire connaître, voire de vous faire rencontrer un personnage bien particulier : l’ Ermite.

L’ Ermite est un homme qui, de par sa naissance, – son karma -, est voué à se ‘sacrifier’ corps et âme pour le bien de l’humanité.  Par essence, cet anachorète s’enferme dans une grotte, (celle de son cœur), pour s’assurer calme et tranquillité ; pendant de profonde méditations, il sert ainsi d’intermédiaire entre le monde terrestre et le monde angélique de la Lumière.

De fait, il remplit le rôle ‘de catalyseur d’énergie’ pour lequel nous avons été programmés.  C’est en vérité un rôle qu’aujourd’hui, nous, mortels, sommes incapables de remplir… Pour ce faire, la plupart du temps, l’Ermite quitte son corps à travers différentes alliances avec le monde Divin : c’est grâce à son corps astral qu’il peut se permettre ce voyage…

C’est également pour prodiguer réconfort, douceur, amour, et surtout la Lumière qui manque tant  en ces temps difficiles pour beaucoup d’entre nous, que l’Ermite est utile et trouve toute sa signification propre.  En effet, la vie n’est pas un long fleuve tranquille.

Chacun(e) d’entre nous peut aussi créer un monde meilleur.  Nous le pouvons, en nous unissant et en unissant nos mémoires aux générations du ciel ; par ce moyen, nous pourrons évoluer, sans discontinuer, vers la Lumière.

Nous avons chacun(e) notre vie à vivre, il n’y a pas d’injustice.  D’une manière ou d’une autre, il nous faut vivre nos vies.  Pourquoi, alors, parler d’Ermite (Hermite) ?  A mon sens, l’Ermite est le porteur de la Lumière, avec sa lanterne.  Il est aussi ‘ le Pasteur, le Berger’ de sa communauté.

Il est possible que certain(e)s d’entre vous estiment que cela n’a aucune concordance.  En ce qui me concerne, j’affirme, qu’au contraire, tout cela est en accord parfait avec la vie.  Être Ermite séculier, n’est-ce pas vivre à l’intérieur de soi, en son cœur… afin de diffuser sa Lumière ?

Aidé de son bâton, l’Ermite avance devant toutes les personnes qui veulent le rejoindre, pour passer la ‘mer Rouge’.  C’est de cette manière que chacun(e) pourra trouver sa terre promise.  Par son geste, l’Ermite à une raison d’être, il est encore plus révélateur en ces temps incomparables…  L’ Ermite est celui qui unit le ciel et la terre.  L’ Ermite est patient, il ‘voit’ dans les trois plans subtils de la conscience.  Il est le mouvement, la plénitude et l’accomplissement en notre temps car il est reclus dans ‘ la grotte’ de son cœur.  L’ Ermite garde sa lanterne à la main, car c’est justement dans la tempête de nos vies, que nous avons besoin d’être éclairé(e)s.  La lanterne, elle-même, est un guide, une balise, et un phare… en pleine mer d’Iroise…  C’est précisément ce symbole d’illumination, cette quête intérieure que je souhaite vous apporter, voire la Lumière de l’âme qui s’éveille, une lumière spirituelle.  Ce sont, par là-même, certaines des aspirations propres à l’Ermite (et qui sont mes aspirations profondes également).

Cela ressemble un peu à l’histoire de Diogène cherchant un homme en plein jour avec sa lanterne allumée dans les rue d’Athènes.

Lire la suite

D’une rive à l’autre : Être Passeur

Bonjour à toutes,

Bonjour à tous,

Je m’interroge toujours et encore, car je ne suis pas arrivé au bout de ‘mes peines’… Non, en effet, parce que le chemin sur lequel je marche est un chemin où l’on ne peut qu’être seul ; en vérité, ce chemin que j’emprunte est celui de l’ermite chez les séculiers… c’est mon chemin de solitude, face à moi-même…

Chères Amies et Chers Amis, c’est par cette réflexion complexe que parfois j’en viens à penser que ce que j’apporte au monde est un bien  si précieux que je ne peux que vous le donner, vous le faire partager en toute simplicité et avec beaucoup d’honnêteté.  Il est plus que certain que ce que je transmets vous ne le trouverez pas dans les médias traditionnels ; en effet, en ces temps où les consciences s’éveillent, je propose précisément un ‘mode d’emploi’ de ce processus d’éveil qui, placé dans une perspective collective et historique pourra évoluer au fil du temps, vers des ouvertures encore à dessiner.

Les temps dans lesquels nous vivons sont déjà tout simplement extraordinaires et c’est pour cela que je me permets de venir vers vous pour vous faire partager cette évolution collective de l’humanité.  L’aventure à laquelle je vous convie est unique et nous appartient pleinement, à vous et à moi, et chacun(e) alors en fera selon ses aspirations.  C’est là, en effet, que j’interviens, tout en simplicité, pour ‘vous faire passer cette rive nouvelle.’  ‘Permettre le passage’, ‘créer des passerelles entre les mondes, à l’intérieur de soi, entre soi et les autres’… sont mes maîtres-mots !  Ma mission de passeur auprès de vous, je peux la résumer en ces quelques préceptes :

Lire la suite

C’ dans l’air : un nouveau réseau de thérapeutes en Isère

Bonjour à toutes,

Bonjour à tous,

En ce début d’année les choses bougent et de nouvelles propositions se créent pour l’amélioration de la vie des uns et des autres.

C’est la raison pour laquelle je me propose de mettre en place sur la région Grenoble-Isère un réseau Équilibre et Mieux – Etre Isère.

Le réseau Équilibre et Mieux – Etre Isère est un réseau regroupant des professionnels de la santé naturelle, du bien-être et du développement personnel.

Le but de ce réseau est de se connaître, de se faire connaître et d’échanger entre professionnels.

Les valeurs du réseau sont la convivialité, le partage et le professionnalisme dans l’accompagnement.

Le grand avantage, pour les professionnels, réside dans le fait que ce réseau est ouvert à tous les professionnels de la santé naturelle, du bien-être et du développement personnel.

Le but est qu’une fois par mois, nous nous réunissions pour un instant convivial autour d’un petit déjeuner ou d’un repas, pour échanger sur nos pratiques professionnelles et ainsi créer des envies.

Je désire monter ce réseau sur Grenoble, à l’instar de celui de Lyon.  Chères Amies, Chers Amis, si vous souhaitez faire partie du Réseau Équilibre et Mieux – Etre Isère,

je vous remercie de bien vouloir me le signifier au 06 62 55 14 75.

La seule condition est de participer à une rencontre pour se faire connaître.

Je vous remercie de faire connaître ce réseau autour de vous et je souhaite la bienvenue à chacune et à chacun.

Les avantages, pour le public, sont nombreux, pour ne citer qu’un exemple : le Réseau Équilibre et Mieux – Etre Isère est là pour rendre visible des pratiques professionnelles souvent méconnues mais indispensables pour des personnes soucieuses de leur bien-être et de leur développement personnel.

Ce réseau, chers ami(e)s, vous informera des formations, des stages et des articles que les professionnels proposent pour aiguiller leurs choix d’accompagnement.

Lire la suite

Et si nous parlions du Masculin Sacré ?

Chères Amies, Chers Amis !

Bonjour et Bonne et Heureuse Année 2013 !

Je tiens à exprimer toute ma reconnaissance, à vous toutes et à vous vous tous, quant à l’accueil que vous réservez à la nouvelle interface de notre Blog…  Apparemment, vous le trouvez plus lisible, plus facile d’accès et plus agréable… Je vous remercie de continuer de me suivre… Toutefois, il vous est possible, encore et toujours, de vous exprimer, notamment, par le biais d’un sondage.  Vos réponses m’aideront à améliorer encore plus notre lieu d’échanges.

J’espère que vous serez nombreuses et nombreux à venir découvrir ce que je vous propose et que vous oserez le pas en participant aux ateliers qui vont se dérouler cette année.

Pour le premier article de cette année, je vous propose de vous entretenir du… Masculin Sacré.

Un Masculin Sacré ?

Si, dans ce qu’il est convenu désormais d’appeler  ‘le changement de conscience’, il est un sujet qui est fréquemment abordé, c’est bien le thème du Féminin Sacré.  Seulement voilà…  En parallèle, n’y aurait-il pas la question du Masculin Sacré ?  Beaucoup d’hommes, -  au sens Masculin du terme -, ne savent plus comment se positionner, de nos jours, à cause de ce silence éloquent qui s’est installé depuis quelque temps déjà.  En ce qui concerne le domaine du Sacré, il est bien évident qu’en Occident, nous faisons amende honorable de plusieurs millénaires de domination patriarcale…

Lire la suite

Les passeurs d’âmes

Bonjour à toutes,

Bonjour à tous,

Nous voici déjà au mois de Mai et cela va bientôt faire deux ans que chaque semaine je partage ma lettre avec vous…  Dans cette lettre hebdomadaire, je rappelle que vous y trouvez  des réflexions, des ‘trouvailles’ parfois, mais aussi, -et surtout !-, des questions concernant diverses thématiques… Tout ceci n’est que le préambule pour vous annoncer qu’ensemble, nous fêterons ce blog qui est le nôtre.

Aujourd’hui, en ce 4 Mai, c’est le jour du WESAK, -  réunion des énergie du Christ et du Bouddha, l’Amour et la Compassion -.

C’est la raison pour laquelle je souhaite que cette journée soit placée sous ce signe.  Je vous propose pour ce faire, d’ouvrir ensemble notre coeur pour le commémorer.

De plus, je désire, en ce jour d’événement, vous entretenir de  la notion de ‘passeur d’ âmes’…

‘Passeur d’âmes’ n’est pas une profession : on ne devient pas passeur d’âmes parce que le ‘job’ est sympa…  En vérité, on ‘naît’  passeur d’âmes grâce à la progression spirituelle qui s’effectue à travers le long pèlerinage des incarnations ; cela est possible à travers un parcours qui élève la conscience dans les plans spirituels ; de toutes manières, le passeur d’âmes n’a rien à apprendre puisque la connaissance  est en lui… Il l’a  acquise par ses efforts à s’élever à chaque incarnation et il la retrouve naturellement dans cette dernière  qui sera peut-être sa ‘dernière’… sauf s’il a prononcé les voeux formidables d’amour et d’altruisme, à savoir : ‘Se réincarner encore et encore dans ce plan de l’épreuve tant qu’il y aura une seule âme à aider, à élever, principes qu’il privilégiera plutôt que de servir dans les plans ‘beaucoup’ plus tranquilles’, ceux-là même où il pourrait devenir un ‘bodhisattva’.

Ni Ombre, ni Lumière

Le passeur d’âmes est là pour aider l’âme à comprendre quelle route est réellement celle qu’il lui faut désormais emprunter.  Cela  n’est pas forcement simple.  Certaines âmes sont soulagées de rencontrer des passeurs d’âmes, mais beaucoup d’autres n’ont que le désir de rester ici-bas….

Le passeur d’âmes doit alors les les envoyer ‘d’office’ dans la Lumière afin qu’elles soient délestées de leurs énergies lourdes ; par la suite, les âmes devront se confronter à leur peur ou à leur colère.  Il serait tout à fait dérisoire de croire qu’une fois une âme envoyée dans la Lumière, les choses deviennent alors simples et faciles.

Le passeur d’âmes doit grandir spirituellement pour exercer correctement sa tâche.  Le parcours des âmes peut être long et douloureux.  Il arrive également que certains passeurs, en fait, beaucoup, le ressentent avec une une grande acuité, au point même qu’ils arrivent à conserver une empreinte, un lien direct avec les âmes…

Les passeurs d’âmes donnent beaucoup et, de ce fait, se font ‘vampiriser’ par des tiers.  En aucun cas, il ne leur est permis d’accepter cela.  C’est la raison pour laquelle l”hygiène spirituelle et la confiance sont des notions et des valeurs essentielles pour les passeurs d’âmes.

Pour accompagner les âmes dans la Lumière

Il faut énormément de force au passeur d’âmes pour  aider ces mêmes âmes à trouver la Lumière… En vérité, beaucoup d’humilité, de confiance,  de force intérieure lui seront nécessaires pour effectuer cette tâche.  Cette pratique n’est donc pas  à prendre à la légère.   Il est demandé au passeur d’âmes la plus grande prudence pour lui éviter de ‘tomber dans des chemins de traverses’, et, de ce fait, de se trouver dans des situations plus qu’inconfortables pour lui…

Etre sain de corps et d’esprit est une composante que le passeur d’âmes ne doit pas oublier, et il suivra ce principe pour que sa santé soit aussi préservée.  Un sommeil réparateur est indispensable ainsi qu’une nourriture équilibrée et une vie saine…

Je vous remercie de votre confiance, vous souhaite un bon week-end et une bonne semaine…

La Quête

Bonjour à toutes,

Bonjour à tous,

Le stage de Tellurisme Thérapeutique vient de se terminer et a été hautement profitable pour tous les 15 stagiaires que nous étions.  Cela a été pour nous tous une rencontre merveilleuse avec René  BOUCHET, sa femme Claudine BOUCHET et leur fille, Gwenfyd BOUCHET.

Un enseignement théorique fort utile et appréciable nous a été transmis durant toute une matinée ; je dirais même que nous avons reçu une instruction pratique hors du commun…   Pour résumer, c’est une connaissance qui nous a tous enrichi(e)s sur le plan matériel, physique, psychologique et spirituel…  Cela nous a permis de nouer des relations de qualité  et ainsi de progresser dans la connaissance de soi, des autres et de notre pratique…

Ce stage a été ponctué de trois jours couronnés de succès.    Des photos ont été faites par notre ami Gil BORIE de l’association Bien-être-en soi.   Vous les découvrirez bientôt, le temps qu’il les numérise sur le Net…  Cela prendra évidemment un peu de temps.  Dès que cela sera fait je vous détaillerai par le menu ces trois jours de stage, avec quelques photos à l’appui…  Vous vous rendrez vite compte que Gil est un très bon photographe et qu’il a su immortaliser avec maestria ce que nous avons pu vivre lors de ce stage : vous y trouverez la passion de stagiaires en harmonie avec la Nature et humbles devant la connaissance du Tellurisme…  Je pense qu’il est possible que cela vous donne envie de faire le stage du Dr BOUCHET  de niveau 1 et pour celles et ceux d’entre vous qui viennent de le faire, de vous préparer au prochain stage de Tellurisme Thérapeutique du niveau 2.  Rassurez-vous, nous en reparlerons…

Le thème de notre article de ce jour parlera de la Quête.

Valentin  BRESLE énonce : “Le grand Oeuvre est un acte sacré qui réalise sur tous les plans de l’être, à tous les degrés d’âme, du tellurique au céleste, du métallique au psychique, ce que les mystiques comme les alchimistes nomment : ‘Mariage divin’.”

A mon tour de vous définir la notion de ‘la quête’ : toutefois, je ne prétends pas qu’elle soit exhaustive à elle seule, elle ne délivre que quelques notions, à mon sens, essentielles.

La Quête : ‘Action par laquelle on cherche – par exemple la  Quête de Dieu, la Quête de la vérité, la Quête fiévreuse et passionnée d’un but…

Pour illustrer ce que je viens de vous dire, je vous soumets un extrait qui traduit bien cette notion de Quête :

Présence

Ton image est dans mes yeux

Ton Nom sur mes lèvres,

Ta demeure dans mon coeur

Où donc Te caches-tu?

Al  HALLAJ

La Quête est donc cette recherche  toute intérieure du mystère qui entoure l’homme. C’est, en vérité, descendre dans les profondeurs de nos entrailles pour découvrir le véritable Maître Intérieur.

Avant d’avoir terminé cette longue dualité, il nous faut trouver le Maître Intérieur.  Il nous faut trouver les parcelles divines qui sont l’union de l’être essentiel.  DURKHEIM parle, quant à lui, de l’être existentiel et de l’être essentiel.

Le Maître Intérieur est donc la partie divine incarnée de nous-même, notre être divin en quelque sorte…

La Quête est donc la recherche de cette partie divine qui se manifeste en chacun(e)  après que nos combats et nos illusions se sont estompés et après que nous soyons descendus aux enfers.  Cette rencontre avec ce Maître Intérieur est un aboutissement de ce travail de reconnexion avec notre part divine que l’on croyait coupée.

Le Maître Intérieur est donc cette part ‘idéale’ de nous même  qui nous invite à retourner à cet Absolu  ; en vérité, cette Quête est un chemin initiatique, une Toison d’Or, un Graal d’où peut ressurgir notre véritable nature d’être divin et d’être humain.

Le Maître Intérieur est tout autre mais il est bien présent en nous ; en fait, c’est la face cachée de notre ‘Soleil Intérieur’.  Je dirai même plus, il se  manifeste donc après que l’on se soit plongé dans les ténèbres de notre âme afin d’aller chercher la substantifique moelle qui fait ce que nous sommes réellement.  Ceci est un travail parfois de toute une vie.

Jacques BREL nous le dit bien dans sa chanson ‘la Quête’ : ‘Suivre l’étoile, peu importe mes chances, peu importe le temps ou  ma  désespérance.   Et puis lutter toujours, se damner pour tout l’or d’un mot d’amour…’

Je vous souhaite une bonne journée et une excellente semaine…

Les Maîtres de Sagesse aujourd’hui

Bonsoir à toutes,

Bonsoir à tous,

… Et pour commencer, voici quelques nouvelles du stage de Tellurisme Thérapeutique du Docteur René BOUCHET et de son épouse.   Nous sommes dans la dernière ligne droite de cette merveilleuse rencontre qui aura lieu à partir du Jeudi 19 Avril ; nous serons une douzaine à participer à cette cession dans l’Isère…

Je partagerai comme je le fais ordinairement pour celles et ceux d’entre vous qui n’auront pas pu être des nôtres ces trois jours.  C’est la raison pour laquelle, je vous annonce que Vendredi prochain, il n’y aura pas d’article.   Je vous retrouverai avec un énorme plaisir le Vendredi 27 Avril.

Je vous laisse vous imprégner de ces quelques mots avant de vous livrer l’article du jour que j’intitule ‘Les Maitres de Sagesse aujourd’hui’.

‘A l’heure actuelle, ni les spiritualistes, ni les savants ne réalisent qu’ils sont les uns et les autres adombrés par mon influence et guidés ainsi vers des conclusions communes, dans leur commun désir de trouver la Vérité.’

Le Maitre Hilarion (Tiré du livre de David ANRIAS  : ‘A travers les yeux des Maitres’)

Maîtres de la Grande Loge Blanche, Adeptes, Mahatmas, Frères de Lumière, peu importe les noms qu’on leur prête : ils sont là parmi nous, bienveillants, pour apporter le moment venu, une plus grande sagesse aux êtres humains…

Ces Maîtres, ces Adeptes, on sait qu’ils vivent dans une région située au-delà des Himalaya. Ils ont donc toujours été présents pour guider l’homme dans son évolution, et lui laissent constamment le respect de son libre arbitre.  Ils sont les gardiens de la Doctrine Hermétique, voire, la connaissance sacrée.

Ces Etres de Sagesse sont toujours parmi notre monde ; ils y résident par Amour pour l’humanité afin de nous aider à combattre les forces  adverse qui cherchent à étouffer la Lumière depuis la nuit des temps.

Leur sagesse est immense et je tiens ici à leur rendre hommage.  Certains d’entre eux sont connus depuis le 19 ème siècle…  Les Mahatmas  Koot-Humi, El Morya Kan, Saint-Germain, Hilarion, le Maître Vénitien… Chacun d’eux a oeuvré à une période de l’histoire pour aider certains courants.   Sans leur intervention l’humanité aurait connu de plus graves problèmes .

A nos yeux, la décision que prendra un Maître de Sagesse pourra être surprenant mais cela est l’élaboration soigneuse d’un plan savamment mis en place pour :

  1. Laisser le libre arbitre à l’être humain ;
  2. Ne pas intervenir directement et donc empêcher la loi karmique d’intervenir directement ;
  3. Agir selon une structure précise en fonction des cycles humains et planétaires…

L’histoire, aussi loin que l’on pourrait remonter dans le temps, est jalonnée d’interventions assez  significatives de ces Adeptes qui, outre le fait d’apporter un enseignement à des époques précises, agissent toujours par eux-mêmes ou par leurs disciples auprès de personnages importants…

Les Maîtres de Sagesse, les Adeptes parvenus au stade le plus élevé de l’évolution humaine dans notre cycle présent d’expression, sont présents parmi nous, bien que silencieux face aux problèmes auxquels l’humanité doit faire face.

Ces Adeptes de la Fraternité de Lumière ne peuvent et ne veulent en aucune façon intervenir pour aller contre la loi du karma. Ils sont là pour nous guider et nous ouvrir le chemin ; d’ailleurs, ils se sont manifestés à plusieurs reprises dans notre histoire “Afin de limiter la casse” !  Aujourd’hui ils sont présents et leurs disciples travaillent pour eux, pour proposer une alternative d’évolution de conscience à tous les êtres de bonnes volonté…

Je vous souhaite une bonne semaine et de bonnes vacances pour celles et ceux d’entre vous qui en prennent…

Pâques : un nouvel homme en mutation ?

Bonjour à toutes,

Bonjour à tous,

C’est toujours avec un grand plaisir que je vous envoie cette lettre hebdomadaire, que je me mets derrière mon clavier pour vous concocter mes thématiques et vous donner des nouvelles de ce qui se passe dans nos divers domaine d’activités… nos passions…

Aujourd’hui, je ne faillirai donc pas à la tradition…

Pour prélude, je vous annonce que c’est presque la dernière ligne droite en ce qui concerne le stage de Tellurisme Thérapeutique du Docteur René BOUCHET.  Pour mémoire, ce stage aura lieu les 19, 20 et 21 Avril prochains en Isère et Hautes-Alpes, puisque nous passerons une des trois journées à Notre-Dame de la Salette pour son lieu spirituel et sacré et à Gap pour y étudier le dolmen du Villard !   Par chance, il reste encore quelques places.

Je répète que ce stage n’est pas un stage de Géobiologie ni de Radiesthésie mais qu’il s’agit de bien autre chose ! En effet, il peut y être vaguement apparenté mais il vous faut oublier toutes vos connaissances antérieures sur ces sujets  afin d’éviter toute confusion ou tout amalgame…   Cette notion est, à mon sens essentielle à bien intégrer pour que vous puissiez pleinement appréhender l’enseignement ‘druidique’ du Dr René BOUCHET, enseignement découvert par son père Paul qui le lui a transmis…

Il faut bien garder en mémoire qu’il s’agit d’une ancienne médecine que la terre nous donne, et ce, grâce aux courants Telluriques. C’est lors de ce stage de Tellurisme n° 1 que nous apprendrons à capter ces courants Telluriques et qu’au stage de Tellurisme n° 2 que nous apprendrons alors les soins Druidiques

Pour ce qui est de notre thématique de la semaine, notre article de ce jour sera le prolongement de celui de la semaine dernière qui préfigurait déjà Pâques…

Pâques est un passage d’un état à un autre ; de l’humain au Divin. En quelques mots, c’est un changement de nature physique que nous nous devons de ‘crucifier’ au bois de la croix (pardon pour la redondance !) Ceci nous est nécessaire dans la mesure où ‘cela tue le vieil homme en nous’…  De manière générale, c’est également primordial car cette Lumière Christique doit apparaître pour régénérer le monde.

Symboliquement, Pâques est donc une mutation de l’homme face au Divin, une reconnaissance de son état pleinement Divin, et ce, comme au jour de la création de l’homme.

Toutefois, avant d’atteindre cet état que Jésus est venu nous enseigner, il nous reste encore beaucoup de chemin à parcourir !  Il nous est tout à fait possible de nous préparer  à vivre cela en pleine conscience, mais il faut savoir que de toute façon, le monde nous pousse inlassablement vers ce Mystère…

La résurrection est donc le résultat du nouvel homme qui, en conscience, décide de suivre la véritable voie Divine ; de même, il sait qu’il est un être Divin en cours de réalisation…

Je vous souhaite une bonne journée, un bon week-end de Pâques et, pour celles et ceux d’entre vous qui en prennent, de bonnes vacances…