Etre un voyageur sans bagages

Bonjour à toutes,

Bonjour à tous,

Que veut dire se dépouiller de ses préjugés, de ses craintes, voire de ses attentes ?

C’est, en fait, être comme un voyageur sans bagages, se laisser enseigner par l’autre.  C’est en vérité quitter un à un nos rôles pour aller à la découverte de la simplicité…  C’est aussi trouver l’audace. C’est également s’ouvrir au ‘risque’ de la rencontre.

Aujourd’hui, je vous présente un personnage qui nous propose une belle alternative : BOECE ou Anicius Manlicis Torquatius Serverinus Boetius, dit encore Séverin.  BOECE est un philosophe et un homme politique Latin né vers 470 à Rome, mis à mort en 525 à Pavie par Théodoric Le Grand.  Il a commenté ARISTOTE.  ‘Qui veut bien voyager voyage léger’.  C’est ce qui attend le voyageur sans bagages lorsqu’il veut tirer profit de chaque instant pour élargir sa vision du monde… et donc le monde lui-même.  Celui qui se laisse enseigner par le xéno sait que quand on souhaite bien voyager, il faut voyager léger.  En effet, au sens figuré comme au sens propre, pour découvrir le monde, il n’est nul besoin d’emporter tout un attirail de préjugés…

Cela va bien sûr à l’encontre de bon nombre de nos opinions qui occasionnent le trouble : toutefois, comme l’énonce ÉPICTETE : “Ce n’est pas la réalité qui nous trouble mais les opinions que l’on s’en fait”.

Lire la suite