Une justice dans un monde déséquilibré

Bonjour à toutes,

Bonjour à tous,

Après avoir suivi les pérégrinations d’un Ermite dans le siècle, je vous propose pour continuer, dans la lignée, de vous mettre face à la… Justice !

Rappelons-nous que l’Ermite porte en lui le glaive et la balance.  Toutefois, son épée ne peut-elle pas être justement le fléau de cette même balance ? ce fléau qui donne au monde un certain équilibre, une équanimité ?  Cela se peut, en effet, car l’Ermite séculier, citadin, a précisément acquis l’égalité d’âme, d’humeur ; il a en lui une disposition affective de détachement et de sérénité.  Tout cela est en rapport avec le monde dans lequel vit l’Ermite ; en vérité, sa pratique spirituelle, son cheminement ainsi que sa croissance spirituelle en sont le résultat.  Ayant pris pour symbole la balance, l’Ermite se stabilise dans l’acceptation de lui-même et des circonstances ; il gagne, de fait, un certain lâcher-prise.  L’ Ermite se stabilise et contemple les deux plateaux de la balance où sont disposés le bien et le mal qui ne sont que pure subjection pour lui.

Pour cela il faut changer son regard !  De même, c’est en associant l’épée à la balance, – qui se rapporte plus spécialement à la justice terrestre -, que le coupable sera frappé.  C’est aussi parce que l’épée sépare le bien du mal que justement cela peut avoir lieu.  L’ Ermite, en tant qu’être spirituel, est vraiment à même de brandir l’épée de toutes les conquêtes spirituelles.

C’est également de cette manière que le Christ a apporté l’épée, symbole du verbe et de la parole (Matthieu 10, 34).  Aussi, c’est grâce au fait que l’épée a deux tranchants, mâle et femelles, que l’ Ermite a pu devenir androgyne, celui-ci ne connaissant pas la dualité sexuelle.

Durandal, Hauteclaire, Corte, Bantraine, Musaguine sont la personnalisation de l’épée qui brille comme la Lumière et l’ éclair, un fragment de la croix de Lumière.

… Mais, c’est avec mesure, prudence et équilibre que l’Ermite avance…  Par la pesée de ses actes, l’ Ermite peut accéder à la justice.  En effet, l’équilibre que représente la balance est un juste retour à l’unité, voire à la non manifestation.  Toute chose manifestée est sujet propre à la dualité, il y a donc un au-de-là des conflits qui appartiennent au temps, à l’espace, à la matière…

La fixité de la balance et de son aiguille, celle de ses deux plateaux, – aspects complémentaires qui se regardent dans un esprit libre de toute pensée – placés l’un face en face de l’autre, permettent un peu le calme de la mer.

Assis sur ma cathèdre, ma pierre d’angle, je vous accueille pour vous rendre la justice oubliée des temps anciens.  Pour moi, cela est légitime parce que cela vous revient de plein droit.  Aidé de l’Archange Saint Michael, dont les attributs sont l’épée et la balance, je m’en vais couper ce qui ne vous appartient pas ; je le soumets à la pesée dans la balance afin que justice vous soit rendue par le ciel… une fois passée la justice terrestre… Par ma parole à double tranchant, je vous inviterai à regarder à l’intérieur de vous… Je vous aiderai à stabiliser la balance de votre coeur afin que le bien et le mal ne soient plus qu’un concept ancien. Je partagerai la pierre d’angle pour que vous ayez un appui stable…

La pierre que les bâtisseurs ont rejetée n’est-elle pas devenue la pierre d’angle ? (Psaume 117, 22)

Je vous souhaite une bonne journée, un bon week-end et une excellente semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>