Où sont passées les Lumières qui nous guidaient jadis ?

Bonjour à toutes,

Bonjour à tous,

Je me réjouis une fois de plus d’être parmi vous et je dois vous annoncer que l’article de la semaine dernière,’Une porte ouverte, celle de l’écoute attentive’ à été bien apprécié et bien commenté.  Je vous remercie de l’intérêt que vous portez à ce blog et à votre fidélité toujours croissante.  J’en profite pour souhaiter la bienvenue aux personnes qui viennent de nous rejoindre… Et encore un énorme MERCI à Gilles A. pour son commentaire toujours juste et circonstancié suite à notre dernier article…

… Toutefois, je m’attendais à ce que ce dernier post soit suivi d’effets, lesquels, je ne le sais mais je pensais que cela allait pouvoir réveiller les consciences.  Je pense que ce genre d’articles n’a pas du vous rejoindre dans votre propre cheminement  ou alors je n’ai pas su traduire avec les mots adéquats ce que je voulais dire…

Toujours est-il, force est de constater que vous êtes pourtant de plus en plus nombreux/nombreuses à consulter les articles de ce blog, que vous y trouvez un intérêt croissant mais que cela semble s’arrêter là.  Vous n’éprouvez pas toujours le besoin de me contacter pour une consultation ou pour discuter plus avant de tel ou tel aspect, et c’est dommage !  Vous savez que je suis votre serviteur, prêt à vous aider, quand vous le souhaitez…

Aujourd’hui, pour vous permettre d’avancer plus dans votre développement personnel, je vous propose un article qui peut peut-être vous déstabiliser, alors, allez-y en douceur et si besoin, revenez-y après l’avoir médité : dans cet article, il est question des Lumières qui nous guidaient jadis…

A la vérité, ces Lumière, elles sont toujours là, et de cela, je ne doute pas !  C’est ce que je peux vous dire en préambule.   Ces Lumières ne se cachent pas… Non, c’est plutôt nous qui cachons ces Lumières par l’Ombre, portée par nos arrogances ; en effet, notre humanité continue d’en détourner son regard.

Notre humanité choisit de continuer sa marche vers l’absurde.  Il y a une perte du sens du sacré et nous ne sommes plus capables de nous émerveiller !

Certain(e)s affirment qu’il ne faut plus de Maîtres, et que, bien entendu, il n’est plus de mise de se cramponner à un sage comme à une béquille…  Nier la présence rayonnante de certains êtres, c’est bien cela l’absurde qui révèle notre immaturité.  C’est, semble-t-il ce qu’il nous reste d’orgueil.  Toutefois, dans ma méditation, je me demande si, justement, ces personnes qui affirment que les Maîtres ne servent plus à rien, sont elles-même en quête de disciples, ou prêtes à prendre leurs places ?  Dans cette logique, seraient-elles donc plus libres ou plus lucides que d’autre, je me le demande…

En vérité, j’ai souvent remarqué que les personnes qui se prennent pour des Maîtres veulent dominer les autres parce que, justement, elles n’arrivent pas à s’élever d’elles-mêmes.

Personnellement, je ne suis pas ‘accroché’ à un Maître, ni un dévot à tout crin.   Ma nature est d’être indépendant et je pense que c’est une des qualités que m’offre mon âme.  Je reconnais toutefois l’importance que peut revêtir ‘la Maîtrise’, là où elle se trouve… Je suis dans l’humilité aussi afin de chercher précisément cette Maîtrise, qui, parfois, pour oeuvrer plus librement, se cache sous d’autre formes…

Mon chemin est bien celui du Christ intérieur, qu’il faut bien entendu, révéler ; pour ce faire, il y a bien eu un Christ historique pour nous montrer le chemin.

Aujourd’hui, il est avéré que  les Maîtres ne se montrent plus comme autrefois ; leur façon de nous enseigner est, ô combien, différente car nous sommes d’avantage livré(e)s à nous-mêmes.   En effet, la Lumière ne se satisfait pas de clair-obscur, ni de demi-teinte.

Alors où se trouvent les Lumières qui nous guidaient autrefois ?  Je sais qu’elles sont là au bout du chemin, qu’elles attendent précisément que les contradicteurs se fatiguent, ceux-là mêmes qui nous touchent à l’ intérieur, comme à l’extérieur.

Juste avant de conclure mon propos, je vous laisse méditer cette réflexion : ‘Celles et ceux qui attendent l’état de Maîtrise ont patiemment allumé le feu qu’elles/ils portent.’

Je vous remercie de votre intérêt et vous souhaite une bonne journée, un bon week-end.  Permettez-moi, également, au nom de l’Alliance Harmonique, de vous souhaiter un joyeux Noel  dans la joie et la paix !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>