La Nuit Obscure de l’Âme ou le Chemin de l’Aube Spirituelle

Bonjours à toutes,

Bonjour à tous,

Je tiens encore, cette semaine, à vous remercier chaleureusement pour vos commentaires postés sur ce blog, par mail, sur les réseaux  sociaux, et qui font donc suite à notre dernier thème : ‘Les ‘Guides sont-ils encore d’actualité’.   Vos remarques et ressentis, très pertinents, ont apporté un nouvel éclairage à mes réflexions quotidiennes.  C’est la raison pour laquelle, aujourd’hui, je propose de vous offrir, dans la même veine, cette autre thématique : ‘La Nuit Obscure de l’Âme ou le Chemin de l’Aube Spirituelle.’

Toutefois, en préambule, je souhaite vous faire partager cette méditation biblique qui vous aidera, je pense, à mieux appréhender ce dont je vais vous parler.

” Mais  ce trésor, nous le portons en des vases d’argile, pour que cet excès de puissance soit de Dieu et ne vienne pas de nous.  Nous sommes aux prises, mais non pas écrasés ; ne sachant qu’espérer, mais non désespérés ; harcelés, mais non abandonnés ; terrassés, mais non vaincus.  Nous portons partout et toujours en notre corps les souffrances de mort de Jésus, pour que la vie de Jésus soit, elle aussi, manifestée dans notre corps.” (2 Co  4 7-10).

La Nuit Obscure de l’Âme est une expression empruntée au mystique Jean De la Croix, avec son célèbre poème ‘La Nuit Obscure’.  Nombreuses sont les personnes qui s’y s’en sont inspirées.  Par exemple, laissons Mère Teresa, s’exprimer lorsqu’elle définit sa Nuit Obscure de L’ Âme : “J’appelle, je m’agrippe et il n’y a personne pour me répondre.  Personne, non.  Seule, j’éprouve que Dieu n’est pas Dieu, qu’il n’existe pas vraiment.  C’est en moi de terribles ténèbres.  Comme si tout était mort en moi, car tout est glacial.”

Ce phénomène spirituel qu’on appelle ‘La Nuit Obscure de l’Âme’ est une épreuve initiatique dans le destin d’un être.  Lorsqu’il survient, – et surtout si on n’opte pas pour le changement, à cause de la frustration que cela engendre -, on pourra, certes, choisir d’autres échappatoires plus stériles.  Toutefois, à plus ou moins courte échéance, on ne pourra pas totalement y échapper.

Amie lectrice, Ami lecteur, pour être exact et précis avec vous, ce phénomène s’apparente au Gardien du Seuil, qui se situe entre deux mondes.  Lorsque vous le rencontrez, vous vous rencontrez.  Le Gardien du Seuil est le produit de la Lumière inversée, c’est à-dire de l’Ombre.   Cette entité, – ou égrégore -, est le fruit de vos pensée les plus sombres, les plus honteuses, les plus angoissantes et mauvaises ; quant à lui, le Gardien du Seuil est le pur reflet de vos faiblesses, de ce qui vous cause soucis, chagrins, horreur, honte et dégoût…

… Et quand l’Initié(e) se trouve confronté(e) à ce personnage, le plus difficile qu’il lui faudra supporter, est son aspect vraiment réel et humain. Tout aspirant(e) à la Lumière, qu’elle/il soit conscient(e) ou inconscient(e) de la réalité qu’elle/il traverse, passe obligatoirement à travers ces expériences angoissantes, infernales et destructives.  C’est le pré-requis pour se construire.  Ces périodes étant plus ou moins longues, les plus courtes sont évidemment les plus intense et permettent de s’en sortir plus rapidement.  C’est justement dans cette première phase que le corps s’épure à mesure qu’il reçoit de la Lumière ; par ce biais, il se nettoie de ses scories jusqu’à devenir plus souple à l’ Esprit.

La deuxième phase de la Nuit Obscure de l’Âme prend le masque du désespoir intellectuel ou mental qui amène l’aspirant(e) à se sentir inutile dans son être et dans ce qu’il fait.  La/Le candidat(e) a l’impression de n’avoir aucun contrôle sur ses émotions ; cela peut l’inciter à pleurer pour un rien ou à manifester des colère subites.  Ses pensées sont ressenties comme stupides, il lui arrive même de ne plus pouvoir penser.

Si cette période d’intense souffrance arrive, l’unique salut est la prière.  Elle permet ainsi d’ appeler son Moi supérieur, spirituel, qui pourra ainsi prendre soin de son être torturé.  La période que l’Initié(e) traverse sera mille fois plus infernale que la première phase et cent  fois plus difficile que la deuxième phase.  Cela est provoqué par les dernière convulsions du corps et du mental qui se cramponnent à leur idéaux.  C’est donc la raison pour laquelle la/le candidat(e) devient comme ‘un légume’, traversant de longues heures d’angoisses interminables…

L’inertie, l’apathie et la léthargie n’en seront que plus complètes, voire intenses.  L’Initié(e) ne pensera, alors, qu’à s’anéantir, haïssant son corps  dans une agressivité active.  En fait, elle/il se trouve donc seul face à elle/lui-même, sans personne pour le secourir, sans Dieu, sans ses Guides…  C’est précisément en surmontant cette épreuve que la/le candidat(e) pourra accéder à l’Aube Spirituelle, – ou Aube dorée ; la Nuit de l’Âme est par conséquent une période de profonde obscurité.

 Je vous souhaite une bonne journée, un bon week-end et une excellente semaine.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>