Royales et sacrées sont les huiles, ou – l’aromathérapie spirituelle

Bonjour à toutes,

Bonjour à tous,

Cette semaine, je désire remercier celles et ceux d’entre vous qui ont pu assister à ma conférence sur SKYPE  dont l’intitulé était : ‘La guérison avec le coeur’.  Je vous exprime, avant de commencer mon propos, toute ma gratitude, et, malgré les quelques problèmes techniques qui n’ont pas manqué de survenir, la diffusion sur le Net s’est bien passée, et ma prestation vous a été agréable, surtout l’exercice de méditation.   J’en veux pour preuve les nombreux commentaires sur ma page Facebook ou sur ma messagerie privée.  Encore mille MERCIS pour votre confiance toujours constante en mon travail…

J’en profite, également, pour rappeler à toute personne qui ne me connaît pas encore très bien et qui me découvre que dans l’exercice de ma profession de Magnétiseur, je ne suis ni voyant, ni  médium et que la Communication Spirituelle que je propose n’est pas de la divination : il s’agit plutôt d’une  orientation, une photo instantanée que je peux capter à un certain moment donné…

Lorsque vous venez dans mon cabinet de consultation, la passivité n’est pas de mise : à la place, j’attends de vous  un ‘travail’ en commun à moi.   Ce que je vous propose, c’est en fait une prise de conscience des évènements qui vous touchent ; je veux que vous gardiez présent à l’esprit, qu’avec moi vous serez l’acteur pendant toute la consultation.

De plus, les soins que je prodigue ne ‘fonctionnent’ pas instantanément, – il se peut que vous ne voyiez les résultats qu’après quelques jours ; cette situation est normale et se doit être ainsi.  Il est important de noter que si vous ne consultez pas un magnétiseur dès que vous ressentez votre problème, les résultats thérapeutiques surviendront mais il faudra compter encore quelques jours supplémentaires…  Rassurez-vous, il y aura un résultat !

Les pendules étant mises à l’heure, je vous remercie de votre compréhension.  Je vous souhaite une bonne lecture de l’article de ce jour que j’ai intitulé ‘Royales et sacrées sont les huiles, – ou l’aromathérapie spirituelle -.

L’ affaire des dieux

” Ma soeur, ma fiancée, elle est un jardin fermé,

Une onde cachée, une fontaine scellée.

Tes pousses forment un paradis de grenades,

Avec les fruits les plus exquis,

Avec du henné et des nards,

Oui, du nard et du safran,

De l’acore  et du cinname

Avec toutes sortes d’arbres à encens,

De la myrrhe et de l’aloès

Et les plus suaves des baumiers.

Source des jardins, fontaine d’eaux vives,

Ruisselant du mont Liban ! ”

Cantique des cantiques  (Chapitre 4, versets 12-15)

La Bible, dans le livre de l’Exode, décrit  avec précision la formule de l’huile consacrée pour l’onction : “Yahvé parla à Moïse pour dire : ‘Et toi, prends pour toi des aromates de tête de myrrhe franche, cinq cents, cinnamome aromatisée, sa moitié, deux cent cinquante, canne aromatique, deux cent cinquante, cannelle, cinq cents au sicle du sanctuaire, huile d’olive…’ Ce sera l’huile de messianité, consacrée au Messie.”

Un autre passage du livre de l’Exode précise : ‘Aaron fera fumer l’Encens sur l’autel ; il le fera fumer chaque matin, lorsqu’il préparera les lampes…’ (Exode 30 – 7,8).

Selon René A. STRASSMANN (Le livre des parfums, Éditions Guy Trédaniel, 2001), l’huile  d’onction destinée à la consécration des rois juifs contenait sept Huiles Royales parmi lesquelles :  l’ oliban, la myrrhe, la rose, le galbanum, le santal, la cannelle, l’ambre, le mastic, le nard et l’hysope.  Enfin, les parfums liturgiques composés de galbanum, storax, encens et onyx étaient considérés comme éminemment saints.  Leur utilisation  dans un sens profane était strictement prohibée et entraînait l’excommunication.

Quant à moi, je vous entretiendrai, aujourd’hui, du Nard, De la Myrrhe, et de l’Encens.

Le Nard

Nom latin : nardus  jatamansi, de la famille des Valérianacées.

Son huile de couleur brun clair est extraite des rhizomes, qui, une fois séchées et broyés sont distillées.

En Inde, le Nard, – ou Narde -, est appelé jatamansi ou akashamansi qui veut dire ‘esprit incarné’.

Le Nard est du signe du Scorpion d’où le symbole de la mort et de la transformation.   C’est une huile de passage par excellence qui exprime le cycle de l’ éternel  recommencement, ce principe  inhérent à la vie tout en intégrant la mort.

Le Nard est le parfum des sphères hautes (la sphère respiratoire) :  libération des sinus frontaux et des maxillaires  favorisant l’ouverture du troisième oeil, du larynx et du pharynx.  L’ouverture du chackra  de la gorge permet la connexion avec le bas du corps par la descente du souffle vers le bassin.

Son message : la transformation intérieure.

La Myrrhe

Nom latin : commiphora myrrha, de la famille des Burséracées.

La résine, une fois séchée, se cristallise et sert encore de nos jours pour les fumigations à l’église mais aussi dans la fabrication de bâtons, cônes  ou cristaux à brûler.  Elle est également utilisée en parfumerie et en cosmétique.

En hébreu, la racine Mrr signifie ‘être amer’ .

La Myrrhe représente la double symbolique de la vie et de la mort.  Elle représente la dualité de la vie terrestre qui est faite de jour et de nuit, de naissance et de déclin, de joie et de souffrance.

L’ énergie de la Myrrhe ouvre le chackra du coeur qui diffuse sa chaleur à travers la circulation sanguine jusqu’aux extrémités des mains et des pieds, parties du corps entrant en contact avec le monde extérieur et, ainsi, créant des liens avec d’autres personnes.

Son message : La délivrance.

L’Encens (Oliban)

Nom latin: boswellia carterii , de la famille des Burséracées.

Appelé ‘larmes de Somalie’, l’Encens  se présente sous forme de petites larmes blanches ou jaunes, pâles, poussiéreuses, cireuses ou translucides.

En hébreu, Oliban signifie ‘lebonah’, – blanc comme du lait -.

L’Oliban est l’huile de l’Unité par excellence.  L’huile agit à tous les niveaux, unifiant le corps et l’esprit en le regroupant en une seule présence : la conscience.

Dans ‘Derniers fragments d’un long voyage’, aux Éditions Albin Michel, 2007, Christiane SINGER énonce si bien : ‘Vivre ou mourir, j’opte pour le tout.  Tout est Vie, que je vive ou que je meure.’

Son message : Eveil à soi.

Je vous rappelle qu’il faut toujours se servir des huiles avec un dosage ‘réfléchi’ car toutes les huile ne sont pas insignifiantes.

Ah ! la bonne odeur !

Dans un diffuseur électrique, mettre les huiles pures comme la recette ci-dessous :

  • Cèdre (10 gouttes)
  • Orange (15 gouttes)
  • Lemongrass (15 gouttes)

ou

  • Cannelle (4 gouttes)
  • Mandarine (15 gouttes)
  • Bergamote (15 gouttes)
  • Ylang-ylang (6 gouttes)

ou

  • Encens (15 gouttes)
  • Pin (15 gouttes)
  • Lavandin (15 gouttes)

Je vous souhaite de bonnes senteurs de parfum en ces temps de vacances et j’espère que vous passerez une bonne journée, une bonne semaine et surtout de bonne vacances.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>