Une bonne harmonie avec un patient est une consultation réussie

Bonjour à toutes,

Bonjour à tous,

Cela fait quelques semaines déjà que je vous propose des articles sur les Huiles Essentielles et je sais, grâce aux nombreux retours que vous me faites, que vous les appréciez grandement.  J’en suis très touché et continuerai à vous proposer des articles, de qualité, qui vous intéressent de surcroît…

De tout coeur, je vous remercie de cette confiance que vous m’apportez en lisant ces articles, en me donnant vos réflexions, en les livrant sur ce blog, qui est le nôtre.   Je souhaite également la bienvenue à toutes les nouvelles personnes qui découvrent cet espace d’échange et qui s’inscrivent par la suite…  Un grand MERCI à vous toutes et à vous tous !

Je remarque que, dans ma vie, beaucoup d’évènements se produisent ces temps dernier ; je suis persuadé que cela est du en grande partie à votre collaboration, à la confiance toujours grandissante que vous m’octroyez.  Entre nous, c’est une question d’intimité, de proximité, de complicité… J’en veux pour preuve que cette année, en ce mois de juillet, notre blog a atteint un nombre de visites qui dépasse toutes mes espérances, surtout si l’on pense que c’est un mois de vacances !

Il est vrai que vous et moi commençons à bien nous connaître.  Vous découvrez peu à peu comment je travaille.   J’ai bien conscience que la manière que j’ai de pratiquer mon art n’est pas simple, voire qu’elle est plutôt atypique…  Mes articles reflètent la conception que je peux avoir de mon métier…

En conséquence, l’article que je vous livre aujourd’hui vous parlera de ce travail d’harmonie que je mets en oeuvre pour que chaque patient puisse avoir une consultation réussie.

La première note : le téléphone

Si un Thérapeute désire que cette première note sonne juste, il/elle doit, lui/elle, être comme un diapason : le Thérapeute doit faire résonner la fréquence de l’Univers, jouer la note de la rencontre de l’esprit et de la matière.

Je vais vous expliquer ce que j’entends par là : Le Thérapeute, lorsque le téléphone sonne, doit faire abstraction de tout ce qui l’entoure.  Le Thérapeute entre en lui, plus rien ne peut le déranger.  Lorsqu’il est avec son interlocuteur, le Thérapeute se connecte à lui.  Tout cela se passe en une fraction de seconde et le moment présent se transforme alors en un autre espace temps…

C’est de cette manière que le Thérapeute pourra percevoir ce qui anime l’interlocuteur.  Dans le langage populaire, on parle d’être sur la même  longueur  d’onde…   Cela prend ici tout son sens !  C’est alors que se feront ressentir des perceptions particulières qui aideront le Thérapeute à savoir ‘dans quelle direction aller’…

Dans mon expérience personnelle, la prise de rendez-vous est un voyage dans le temps et l’espace  et si, d’aventures, je ne maîtrise pas ce voyage, pour une quelconque raison, il n’y aura pas de rendez-vous ‘à bon port’.

Cette première prise de contact se doit d’être une osmose, ‘le riche donne au pauvre’ pour que le meilleur puisse aider le plus faible.  A cette minute où la prise de rendez-vous se fait, il faut bien garder à l’esprit que la consultation commence déjà implicitement.  L’idéal est bien sûr que tout soit réuni pour que le futur patient trouve un réconfort dans cet appel téléphonique de présentation.

La seconde note : l’accueil

Pour que la consultation se fasse dans un climat de confiance, il est souhaitable et préférable que le Thérapeute soit bien centré, dégagé de tout souci, qu’il en fasse abstraction totale…

Le Thérapeute doit être ‘tout à son ‘affaire’.   J’aime souvent dire que, dès que j’ouvre la porte d’entrée pour accueillir mon/ma patient(e), je ne suis plus ici, je suis ailleurs…

A mon sens, c’est bien cela qui fera la qualité de la consultation ; je suis une partie de mon patient, je vis en lui tout en étant moi.  C’est un rêve me direz-vous ?   Je vous laisse réfléchir, méditer cela.

Dans cette première partie de mon travail que je considère la plus importante, je laisse entièrement la place à ma/mon patient(e).  Il est entendu qu’elle/il se doit de respecter les bienséances.   Ainsi, j’invite ma/mon patient à me décrire par un menu chronologique ce qui l’amène à me consulter.  J’ai souvent expérimenté que sa vraie raison de venir me consulter se place sur un autre plan : celui de l’inconscient .

Bien souvent, le silence ouvre des espaces insoupçonnés de guérison personnelle, souvent invisibles à l’oeil nu.

La réponse aux questionnement de mes patients va elle aussi ouvrir des portes invisibles.  Une symbiose va alors se créer.  Je saurai ainsi, pour ma part, ressentir intuitivement ce dont la/le patient(e) a besoin comme thérapie.

Lorsque les portes de l’être se sont ouvertes, nous ne nous trouvons plus dans un monde de ‘relation horizontale’ mais plutôt dans ‘une relation verticale’.  Toute la réussite de la consultation se joue donc là à ce moment précis, à ce moment où nous, Thérapeutes, avons touché l’intime de l’être.

La troisième note : le soin proprement dit

Quand il s’agit de Magnétisme, je demande souvent à la personne de m’aider dans ce soin…   Je sais que cela peut vous sembler étrange…   Je lui conseille de s’abandonner, de se détendre, jusqu’à s’endormir pendant le soin…  Par ce procédé de lâcher-prise, je souhaite que la/consultant(e)  ne fasse pas rouler le ‘petit vélo’ dans sa tête.  Vous aurez certainement compris qu’il s’agit de sommeil magnétique.  La confiance que j’ai su apporter lors de l’entretien téléphonique aide aussi les personnes à se détendre.

Quand je ne pratique pas de Magnétisme, je reste sur le mode de l’entretien.  Dans ce cas précis, nous ne restons pas sur ‘le plan horizontal’ mais nous allons plutôt dans des plan verticaux.   Le patient entre alors en profondeur en lui, dans son ‘inconscient’ ou dans ses ‘corps subtils’.  D’autres portes vont ainsi s’ouvrir, et ainsi, je pourrai voir ce qui touche la personne, ce qui est la cause de son mal.

La quatrième note : le concert se termine, on a pris du plaisir

Le temps de mes consultations est variable.  Oui, depuis quelques temps, j’arrive à recevoir des personnes pour des consultations de deux heures, à plus forte raison, si elles viennent de loin.

Le problème qui les amène  n’est que le terminus d’un mal plus profond qu’il faut savoir déceler.  C’est en jouant du mieux possible ma partition que le patient se sentira  beaucoup mieux.

Etre à l’écoute de la/du patient(e) est un fil rouge non négligeable et c’est cela qui lui donnera la force de se mettre debout et d’avancer.

L’osmose  est aussi importante car c’est le goût qui s’en détachera qui fera que la/le patient(e) reviendra.  Il n’est pas question d’amertune ou de sel sur la langue, mais bien plutôt de saveurs agréables qui font que vous en redemandez…

Ce concert que j’ai appris à jouer au fil du temps doit à lui seul vous remplir le corps et l’esprit et faire que son souvenir vous reste à jamais.

J’espère que cet article vous a donné l’envie de venir me consulter, et, qu’à votre tour, vous soyiez prêt(e) à écouter ce concert personnalisé que je jouerai rien que pour vous…

Je vous souhaite, comme chaque semaine, de doux moments agréables sous le soleil, de bonnes journées pour celles et ceux qui sont en vacances.

Les Huiles Essentielles Vibratoires

Bonjour à toutes,

Bonjour à tous,

Notre article de cette semaine portera toujours sur la thématique des ‘Huiles Essentielles’, et aujourd’hui, plus précisément sur les Huiles Essentielles Vibratoires.

Rappel : L’homme vibratoire

Le corps physique n’est qu’un des aspects de la dimension humaine.  De nombreux canaux subtils (ou ‘Nadis’) sillonnent ce corps pour véhiculer l’énergie vitale.  Parmi eux, deux canaux sont capitaux.   A chaque croisement correspond un plexus énergétique majeur (ou ‘chakras’).

Leurs terminaisons se situent dans chaque narine ; leur fonction est de capter la qualité énergétique de l’air inspiré, appelé également ‘Le Prana’.  La vibration de chaque molécule d’air est une nourriture pour l’homme  car elle fait résonner l’ensemble des plexus.

Odeurs vibratoires des Huiles Essentielles

Les molécules odorantes présentes dans l’air que nous inspirons influent sur la vibration du ‘Prana’.   Les odeurs colorent l’énergie de l’air, comme  les couleurs pour la lumière .  Il est à noter que 99 %  des odeurs ne sont pas senties consciemment mais qu’elles nous influencent bien, toutefois.

Les odeurs des Huiles Essentielles véhiculent un réel message des plus puissants.  La fréquence de chaque odeur est une information vibratoire précise.

Les odeurs de certaines Huiles Essentielles sont reliées de par leur fréquence particulière aux sept plexus majeurs.

Selon Brigitte du CASTEL, ‘soigner les tous premiers symptômes pathologiques, psychiques ou physiques, revient à étouffer les demandes et les attentes de votre intérieur.’

Les messages de l’âme sont, certes, parfois difficiles à entendre.  Sachez, toutefois, que votre âme agit ‘en bonne mère de famille’ et qu’elle n’a aucun intérêt à vous faire subir des souffrances, que trop souvent, vous croyez devoir vous infliger…

Les différentes Huiles Vibratoires

1) Les Huiles Essentielles d’équilibre

Les Huiles Essentielles d’équilibre sont :

  • La Myrte Rouge pour densifier le physique ;
  • La Mandarine pour aider la gestion de l’affectif ;
  • Le Bois de Rose pour orienter vers l’efficacité relationnelle ;
  • La Menthe poivrée pour équilibrer le mental.

2) Les Huiles d’évolution

Les Huiles d’évolution modifient les états  émotionnels comme :

  • Le Basilic  pour la colère ;
  • La Camomille Romaine pour l’excès de vigilance ;
  • L’Épinette Noire pour le manque d’impétuosité ;
  • Le  Clou de Girofle pour la culpabilité ;
  • L’ Hélichryse  pour le deuil ;
  • Le Lavandin pour la suractivité ;
  • La Lavande pour  la dépendance affective ;
  • Le Laurier pour la peur de l’échec ;
  • Le Néroli pour la timidité.

3) Les Huiles de dérivation

  • Litsée Citronnée  pour la relation au monde, au travail.  Également utile pour le dialogue, l’échange, l’efficacité au quotidien ;
  • Le Romarin à Cinéole  pour fouetter le sang, refaire du sang neuf.  Également utile pour prendre une bouffée d’oxygène, reprendre du souffle, se détoxiquer de l’alcool, du tabac, le nettoyage de l’organisme.

J’espère que cet aperçu sommaire vous aura donné envie de poursuivre l’énergétique des Huiles Essentielles.  A toutes fins utiles, je vous rappelle que vous trouverez de nombreux ouvrages sur Internet et dans les librairies spécialisées.  Pour ma part, je peux vous suggérer :

‘La guérison vibratoire‘ :  Déborah EIDSON (Édition Guy Trédaniel).

‘Le guide de l’olfactothérapie’ : Guillaume GÉRAULT, Jean-Charles SOMMERARD et Ronald MARY (Édition Albin Michel).

Je vous propose donc ces deux  livres qui, à mon avis, sont les plus intéressants.  Il en existe bien d’autres sur le sujet car, comme l’énonce le Docteur Jean-Pierre WILLEM, ‘les Huiles Essentielles sont la médecine de demain’.  Jean-Pierre WILLEM est lui-même  fondateur des Médecins aux pieds nus, association humanitaire appliquant les Huiles Essentielles dans leurs missions.

Contact : Jean-Pierre WILLEM  : 9 rue du Générale Beuret  75015 Paris (Tél : 01 42 50 10 58)

Je vous souhaite une bonne journée, une bonne semaine et de bonnes vacances pour celles et ceux d’entre vous qui en prennent…

Royales et sacrées sont les huiles, ou – l’aromathérapie spirituelle

Bonjour à toutes,

Bonjour à tous,

Cette semaine, je désire remercier celles et ceux d’entre vous qui ont pu assister à ma conférence sur SKYPE  dont l’intitulé était : ‘La guérison avec le coeur’.  Je vous exprime, avant de commencer mon propos, toute ma gratitude, et, malgré les quelques problèmes techniques qui n’ont pas manqué de survenir, la diffusion sur le Net s’est bien passée, et ma prestation vous a été agréable, surtout l’exercice de méditation.   J’en veux pour preuve les nombreux commentaires sur ma page Facebook ou sur ma messagerie privée.  Encore mille MERCIS pour votre confiance toujours constante en mon travail…

J’en profite, également, pour rappeler à toute personne qui ne me connaît pas encore très bien et qui me découvre que dans l’exercice de ma profession de Magnétiseur, je ne suis ni voyant, ni  médium et que la Communication Spirituelle que je propose n’est pas de la divination : il s’agit plutôt d’une  orientation, une photo instantanée que je peux capter à un certain moment donné…

Lorsque vous venez dans mon cabinet de consultation, la passivité n’est pas de mise : à la place, j’attends de vous  un ‘travail’ en commun à moi.   Ce que je vous propose, c’est en fait une prise de conscience des évènements qui vous touchent ; je veux que vous gardiez présent à l’esprit, qu’avec moi vous serez l’acteur pendant toute la consultation.

De plus, les soins que je prodigue ne ‘fonctionnent’ pas instantanément, – il se peut que vous ne voyiez les résultats qu’après quelques jours ; cette situation est normale et se doit être ainsi.  Il est important de noter que si vous ne consultez pas un magnétiseur dès que vous ressentez votre problème, les résultats thérapeutiques surviendront mais il faudra compter encore quelques jours supplémentaires…  Rassurez-vous, il y aura un résultat !

Les pendules étant mises à l’heure, je vous remercie de votre compréhension.  Je vous souhaite une bonne lecture de l’article de ce jour que j’ai intitulé ‘Royales et sacrées sont les huiles, – ou l’aromathérapie spirituelle -.

L’ affaire des dieux

” Ma soeur, ma fiancée, elle est un jardin fermé,

Une onde cachée, une fontaine scellée.

Tes pousses forment un paradis de grenades,

Avec les fruits les plus exquis,

Avec du henné et des nards,

Oui, du nard et du safran,

De l’acore  et du cinname

Avec toutes sortes d’arbres à encens,

De la myrrhe et de l’aloès

Et les plus suaves des baumiers.

Source des jardins, fontaine d’eaux vives,

Ruisselant du mont Liban ! ”

Cantique des cantiques  (Chapitre 4, versets 12-15)

La Bible, dans le livre de l’Exode, décrit  avec précision la formule de l’huile consacrée pour l’onction : “Yahvé parla à Moïse pour dire : ‘Et toi, prends pour toi des aromates de tête de myrrhe franche, cinq cents, cinnamome aromatisée, sa moitié, deux cent cinquante, canne aromatique, deux cent cinquante, cannelle, cinq cents au sicle du sanctuaire, huile d’olive…’ Ce sera l’huile de messianité, consacrée au Messie.”

Un autre passage du livre de l’Exode précise : ‘Aaron fera fumer l’Encens sur l’autel ; il le fera fumer chaque matin, lorsqu’il préparera les lampes…’ (Exode 30 – 7,8).

Selon René A. STRASSMANN (Le livre des parfums, Éditions Guy Trédaniel, 2001), l’huile  d’onction destinée à la consécration des rois juifs contenait sept Huiles Royales parmi lesquelles :  l’ oliban, la myrrhe, la rose, le galbanum, le santal, la cannelle, l’ambre, le mastic, le nard et l’hysope.  Enfin, les parfums liturgiques composés de galbanum, storax, encens et onyx étaient considérés comme éminemment saints.  Leur utilisation  dans un sens profane était strictement prohibée et entraînait l’excommunication.

Quant à moi, je vous entretiendrai, aujourd’hui, du Nard, De la Myrrhe, et de l’Encens.

Le Nard

Nom latin : nardus  jatamansi, de la famille des Valérianacées.

Son huile de couleur brun clair est extraite des rhizomes, qui, une fois séchées et broyés sont distillées.

En Inde, le Nard, – ou Narde -, est appelé jatamansi ou akashamansi qui veut dire ‘esprit incarné’.

Le Nard est du signe du Scorpion d’où le symbole de la mort et de la transformation.   C’est une huile de passage par excellence qui exprime le cycle de l’ éternel  recommencement, ce principe  inhérent à la vie tout en intégrant la mort.

Le Nard est le parfum des sphères hautes (la sphère respiratoire) :  libération des sinus frontaux et des maxillaires  favorisant l’ouverture du troisième oeil, du larynx et du pharynx.  L’ouverture du chackra  de la gorge permet la connexion avec le bas du corps par la descente du souffle vers le bassin.

Son message : la transformation intérieure.

La Myrrhe

Nom latin : commiphora myrrha, de la famille des Burséracées.

La résine, une fois séchée, se cristallise et sert encore de nos jours pour les fumigations à l’église mais aussi dans la fabrication de bâtons, cônes  ou cristaux à brûler.  Elle est également utilisée en parfumerie et en cosmétique.

En hébreu, la racine Mrr signifie ‘être amer’ .

La Myrrhe représente la double symbolique de la vie et de la mort.  Elle représente la dualité de la vie terrestre qui est faite de jour et de nuit, de naissance et de déclin, de joie et de souffrance.

L’ énergie de la Myrrhe ouvre le chackra du coeur qui diffuse sa chaleur à travers la circulation sanguine jusqu’aux extrémités des mains et des pieds, parties du corps entrant en contact avec le monde extérieur et, ainsi, créant des liens avec d’autres personnes.

Son message : La délivrance.

L’Encens (Oliban)

Nom latin: boswellia carterii , de la famille des Burséracées.

Appelé ‘larmes de Somalie’, l’Encens  se présente sous forme de petites larmes blanches ou jaunes, pâles, poussiéreuses, cireuses ou translucides.

En hébreu, Oliban signifie ‘lebonah’, – blanc comme du lait -.

L’Oliban est l’huile de l’Unité par excellence.  L’huile agit à tous les niveaux, unifiant le corps et l’esprit en le regroupant en une seule présence : la conscience.

Dans ‘Derniers fragments d’un long voyage’, aux Éditions Albin Michel, 2007, Christiane SINGER énonce si bien : ‘Vivre ou mourir, j’opte pour le tout.  Tout est Vie, que je vive ou que je meure.’

Son message : Eveil à soi.

Je vous rappelle qu’il faut toujours se servir des huiles avec un dosage ‘réfléchi’ car toutes les huile ne sont pas insignifiantes.

Ah ! la bonne odeur !

Dans un diffuseur électrique, mettre les huiles pures comme la recette ci-dessous :

  • Cèdre (10 gouttes)
  • Orange (15 gouttes)
  • Lemongrass (15 gouttes)

ou

  • Cannelle (4 gouttes)
  • Mandarine (15 gouttes)
  • Bergamote (15 gouttes)
  • Ylang-ylang (6 gouttes)

ou

  • Encens (15 gouttes)
  • Pin (15 gouttes)
  • Lavandin (15 gouttes)

Je vous souhaite de bonnes senteurs de parfum en ces temps de vacances et j’espère que vous passerez une bonne journée, une bonne semaine et surtout de bonne vacances.

Dans la cuisine, l’essentiel… c’est l’huile !

Bonjour à toutes,

Bonjour à tous,

Je me permets, en ce début de vacances d’été,  de vous renouveler toute ma gratitude pour vos commentaires sur notre blog ou en message privé. Je souhaite également partager cette joie à tous les nouveaux inscrit(e)s qui sont de plus en plus nombreuses et nombreux et qui viennent de tous horizons.  Je leur souhaite la BIENVENUE et vous remercie toutes et tous de votre fidélité…

Mille Mercis à chacun(e) d’entre vous pour l’intérêt que vous portez à mes articles, à mon travail ;  cela me permet de vous proposer encore plus d’activités variées et de prendre du temps pour chacun(e) de vous.

Je vous suis reconnaissant de diffuser des articles de notre blog auprès de votre entourage et connaissance, cela me fait au coeur…   Merci de faire en sorte que le partage et la connaissance circulent.   Également un grand MERCI quant à la reconnaissance de mon travail : sachez que je ferai tout mon possible pour vous apporter mon aide, que ce soit en consultation dans mon cabinet à Grenoble ou à distance et ceci,  bientôt sur SKYPE.

Pour celles et ceux d’entre vous qui en prennent, je souhaite que ces vacances soient un havre de paix, un repos du corps et de l’esprit et un temps de joie.  Pour celles et ceux qui ne partent pas, je tiens à dire que durant ce mois de juillet, je suis toujours à leur écoute ; pour toutes et tous, et ce, quelque soient vos questions, vos interrogations,  je reste à votre disposition, soit par téléphone, Internet ou sur notre blog….

Comme vous le savez probablement, étant dans mon métier exigent envers moi-même, je ne laisserai aucune question sans réponse, et ceci, même si la réponse qui m’apparaît ‘ne correspond pas à vos attentes’.  En effet, il m’est impossible de parler la langue de bois…

D’ores et déjà, je vous souhaite un bel été plein de rêves, de promesses et de rencontres.

Notre thématique du jour est intitulée ‘Dans la cuisine l’essentiel… c’est l’huile !’

Les terroirs du monde

D’ où viennent les huiles essentielles  ?  Elle proviennent de la distillation de plantes aromatiques, bien sûr ; toutefois, par souci de qualité, nous devons vérifier de près

- leur véritable mode d’obtention ;

- la partie distillée ;

- les éventuelles modifications.

Bien souvent, en effet, leur provenance peut également nous renseigner sur nos exigences, à savoir la substance biochimique appropriée, – également appelée ‘chémotype’ -.  Il faut également prendre en compte l’aspect olfactif et d’autres critères de qualité qui pourront être déterminés suivant la teneur du constituant principal : en d’autres termes, le goût du terroir… bien spécifique.

L’île de Madagascar est avec l’Australie l’un des continents possédant le plus de plantes endémiques dans le monde ; il faut ajouter à cela que sa flore est exceptionnelle dans sa biodiversité, son utilité et son efficacité dans l’Aromathérapie, ses senteurs exotiques et agréables…  toutefois, gardons-nous bien de nous méprendre quant à la dénomination de l’ huile essentielle qui peut être une véritable appellation contrôlée dans certains cas.

Aujourd’hui, en ce qui nous concerne, il s’agit de l’huile essentielle dans la cuisine.

Au risque de vous sembler étrange par ce temps estival, je vous propose d’expérimenter quelques grogs aromatiques :

Principe

3 à 6 gouttes d’huile(s) essentielle(s) de votre choix dans une cuillerée de miel suffisent pour aromatiser une grande tasse en ajoutant de l’eau chaude tout simplement.

Quelques grogs à tester

* Le grog minceur : HE Citron zeste (citrus limonum)/HE Geranium Bourbon (Pelargonium asperum)/HE Genièvre baies (Juniperus communis).

* Le grog digestif  : HE Romarin à verbénone/HE Menthe verte (Mentha spicata/HE Mandarine zeste (Citrus reticulata)

* Le grog anti-stress :  HE Marjolaine à coquilles (Origanum majorana)/HE Petit grain bigarade ( Citrus aurantium)/HE Néroli.

J’espère que ces préparations  vous aideront et seront de bonnes alliées lorsque le temps sera venu…

Je vous souhaite une bonne journée, un bon week-end et une bonne semaine.

Web Conférence de Fabrice MATSIMA jeudi 5 juillet 2012 à 20 heures

Bonjour,

Je suis très heureux de vous rappeler que demain jeudi 5 juillet 2012 à 20 heures j’anime une Web Conférence sur Skype avec Radio R.I.P.E.

Pour vous connecter, je vous remercie de suivre le lien suivant : pour être sûr(e)s de ne pas avoir de problèmes de connexion, je vous conseille de vous inscrire le plus rapidement possible…

Je vous espère nombreuses et nombreux pour ce beau moment de partage…