Quand le jour pleure

Bonjour à toutes,

Bonjour à tous,

Dans ce qui va suivre peut-être allez vous vous reconnaître.  Dans ce e texte, de nature inspirée, il me semble que chacun(e) d’entre vous pourra y trouver ce dont il/elle a besoin pour cheminer tranquillement ; pour d’autres encore, il est tout aussi possible de l’intégrer en tant que ‘simple’ histoire.  Je reste convaincu, toutefois, qu’à travers tout ce que vous allez y découvrir, quelques mots résonneront en vous même, et ce, même si vous n’en avez pas conscience…

Il est possible également que vous ressentiez, par la suite, le besoin de relire ce texte afin de vous nourrir de la mélodie des mots, qui comme une vague, berceront votre coeur à un moment clé de votre vie.

Sur ce préambule, je vous invite, de ce pas, à découvrir ‘Quand le jour pleure.’


Ce matin est un jour comme tous les autres.  La nuit vient de se retirer et l’aube nous offre ses plus belles couleurs.  Il est encore tôt en ce jour pour distinguer la véritable lumière du monde.

Pourtant, alors que je viens juste de m’éveiller, je sens une étrange harmonie régner dans cette maison.

Qui suis-je me demandez-vous ? C’est bien simple :  je suis le propriétaire de cette maison.  Chaque jour, j’ai pour habitude de me lever à l’aube…  De toute façon je ne dors plus.  J’aime être là  à potron-minet quand tout est calme….

Tout ceci ne définit en aucune façon qui je suis, me direz-vous…

Si vraiment votre curiosité est piquée à vif , il vous suffit de demander aux personnes qui m’ont connu dans mon ancienne vie.   Je préfère que ce soit elles qui parlent de moi, car je n’aime en aucun cas me livrer à des étrangers, si noble en soit la cause.

Enfin, puisque vous me le demandez avec insistance, j’accepte volontiers de  me jeter dans la fosse aux lions.  J’espère avoir la même chance que Daniel et ses compagnons dans la Bible…

Pour tout dire, je ne suis pas un homme ordinaire ; en vérité, certains me qualifieraient même d’atypique, d’autre d’impulsif ; toutefois, si vous acceptez de bien vouloir regarder derrière les apparences, parfois bien singulières, tout ce qui aura pu être révélé de moi vous apparaîtra bien en-deçà de la réalité…

Ce que vous allez découvrir de moi vous étonnera sans doute et vous aurez à l’intégrer comme on dit.  Certes, mais passé cette surprise, vous aurez devant vous un homme qui n’a pas son pareil : une personne peu commune, avec une couleur peu ordinaire, allié d’un esprit tel qu’on n’en rencontre pas tous les jours.

Je suis, de fait, Céladon, propriétaire de la maison où je me trouve ce matin même.

Je me disais donc qu’il régnait une atmosphère d’étrangeté dans cette bâtisse.   Pourtant , je venais tout simplement de rejoindre ma table de travail, comme je le fais tous les matins, un geste somme toute, banal…  Je m’ apprêtais ainsi à écrire quand soudain, un petit, tout petit bruit se fit entendre.   Surpris je me retournais, mais comme je ne distinguais rien, je me mis à continuer d’ écrire…  et de nouveau, ce même bruit, toujours diffus mais sans que je puisse rien voir.

Je sentis un courant frais derrière moi ; pourtant, aucune porte, aucune fenêtre n’étaient ouvertes : que cela pouvait-il bien être ?

Je sentis de nouveau ce courant qui parcourait ma colonne vertébrale qui remontait jusqu’à ma tête et qui me plongeait peu à peu dans un demi sommeil.  Non, il ne s’agissait pas d’un serpent, mais tout simplement cet air frais qui bouge comme des vagues…

Un bruit continuait de résonner dans ma tête ; je sentais que je n’étais plus moi.  J’entendais toujours un brouhaha, comme lorsque l’on se trouve au milieu d’une foule.  Soudain, sans prévenir, le calme, le silence d’un cloître monastique se fit jour dans mon ‘cerveau’.   Diantre que le silence est difficile à vivre !  Ce silence avait une coloration inhabituelle, une consistance que je n’ai pas souvent l’usage d’appréhender d’ordinaire…

Comme une mer apaisée, des mots se formèrent et retentirent dans ma tête.   Ces mots glissaient comme sur une patinoire pour venir se répercuter dans tout mon corps, au rythme du texte que j’écrivais et que je n’arrivais plus à maîtriser…

OUBLIER

Je sais que tu me regardes dans le silence des Anges.

Je sais que tu es près de moi, ému, tu penses à tout ce que l’on aurait pu faire.

Le temps a pris la terre de ton corps.

Tu es parti pour un autre port,

Celui de l’autre rive.

Aujourd’hui dans la nuit tardive,

Tu viens me dire de vivre.

Je me sentais encore sous le coup de cette émotion, il était là et je sentais sa force…  J’étais, comme jamais, ému car nul ne m’avait auparavant dit d’aussi belles paroles.

Doucement, comme une peau qui se détache, il s’en alla…  mais son ‘aura’ resta autour de moi un moment encore.  Je me mis alors à pleurer ; c’était inouï, je pleurais, je ne savais faire que ça…  délicate attention que ces larmes qui coulaient sur mon visage….  Encore ému de cette rencontre de si bon matin je restais interloqué.

Je repris doucement mes écrits, ma main encore tremblante du désir de recevoir encore des mots d’amour aussi forts que ceux qui m’étaient parvenus il y avait à peine  quelques instants.  Je laissais machinalement courir cette phrase sur le papier :

‘Provoque en moi cet infini, ce vide vide qui m’envahit…’

Ainsi se définissait la sensation que mon corps me transmettait :  un vide, je tombais dans un tourbillon, c’était comme l’horloge béante du temps qui passe…

Plouf  !   Je passais au travers de l’horloge…  Je continuais également à noircir la page qui se trouvait devant moi, tout en me disant : ‘Les mots servent parfois à se reconstruire, les histoires à s’inventer pour survivre après tant de souffrance, vivre pour mieux s’envoler’.

Jamais je n’aurai pu, un jour ou l’autre, imaginer ce que je venais de vivre ce matin…  Le droit le plus important n’est-il pas celui de rêver ?

Bien entendu mais je n’étais pas en train de rêver…  Ce qui m’était arrivé était-il bien réel ?  J’en ressentais encore des frissons.

Je me disais que tout ceci était vraiment impensable… Qui étais-je pour assister à de tels évènements ?

Doucement, comme sur une scène de théâtre, un trouble se fit sentir ; c’était le rideau de cette scène qui se refermait.  Je plongeais ainsi, de nouveau, dans l’oubli momentané et  je ne répondais plus.  ‘C’est doux chez toi, je me sens bien’…  Je ne savais pas où j’étais mais je savais bien qui j’étais.

Le voile devant mes yeux me laissaient dans une certaine cécité, ce noir qui m’envahissait me donnait  des accents de bonheur.   ‘C’est doux chez toi, oui je me sens bien’.  Malgré cela, une Lumière se faisait jour au centre de mon être…  C’était enfin un rai de Lumière : je le voyais mais le voile devant mes yeux était toujours présent.

Dans ce tourbillon de Lumière blanche éclatante je me sentais enivré, le temps n’existai plus…

Devant moi un éclair Lumineux apparut… Une voix se fit entendre et je pus comprendre ceci: ‘Il y a des Vierges qui versent des larmes quand le jour pleure’.

C’était comme un tonnerre qui retentissait, le temps se faisait diaphane, tout ce faisait tristesse en ces lieux…  Un poids m’accablait, je sentais de nouveau mon corps habillé d’une lourdeur inconnue et je ne savais pas ce que cela représentait.

Je luttais contre cette sensation, mon coeur s’accélérait et de nouveau un éclaire blanc jaillit au centre de moi.   J’étais décomposé mais dans la joie.   Je retrouvais ma table et mes écrits .  Voilà ce que je trouvais sur cette page :

‘Exige beaucoup de toi-même et attends peu des autres.’

‘On n’est jamais que ce que qu’on est, que ce qu’on naît.  On est.  Il suffit d’une étincelle pour que la vie s’embrase.’

‘Le temps n’existe pas, c’est une illusion du mental ; tout s’emboîte comme des poupées russes, les univers, les vies ne font qu’un.  Tu es.’

‘L’univers n’est qu’un voile, un millefeuilles : c’est là  que l’on voyage à travers les galaxies de nos vies.’

‘On n’ enseigne pas ce que l’on sait, on enseigne ce que l’on est.’

Aujourd’hui encore, j”ai du mal avec ce texte, je ne comprends toujours pas ce qui est devant moi mais une seule chose me revient en mémoire : j’ai réellement fait un voyage à travers le temps, l’espace d’un matin…

Qui suis-je, moi pour avoir été investi de cette force non ordinaire ?

Ce matin-là, je venais d’entrevoir, par l’intermédiaire d’un Etre d’une dimension autre que la nôtre, le voyage à travers le temps ; j’avais aperçu ce futur probable que notre terre allait vivre…  Cela peut ressembler, pour certain(es)s d’entre vous, à des pleures et des cris : c’est la raison pour laquelle on peut dire alors… que le jour pleure !

Je vous souhaite une bonne journée et une bonne semaine.

Quand l’eczéma, le zona ou le psoriasis vous font la peau !

Bonjour à toutes,

Bonjour à  tous,

Cette semaine je remercie les nombreuses personnes qui ont consulté mon dernier article, ‘Gitan mon ami ou l’histoire des Trois Marie’.  Par ailleurs,  je souhaite remercier également celles et ceux d’entre vous qui consultez régulièrement l’article concernant le stage de Tellurisme Thérapeutique avec le docteur René BOUCHET.  Vous le relisez souvent, j’en suis content, c’est vrai, il a eu lieu il y a près d’un mois en Isère…  J’attends les photos d’expert de Gil BORIE et je vous relaterai ces 3 magnifiques journées…  Je précise, de plus, qu’un deuxième stage est prévu à l’automne, la session 2, qu’il vous sera possible d’intégrer puisque le Dr BOUCHET se propose de mettre à niveau les nouveaux stagiaires un jour avant le début de ce stage…  Je vous en dirai plus prochainement…

Avec l’arrivé du  printemps certaines personnes, malgré elles, contractent diverses sortes d’allergies.   La médecine allopathique ne venant pas à bout de ces problèmes de peau, chacun(e) se pose la question de savoir comment traiter ces dermatoses et ce, afin de les élimer définitivement.

C’est la raison pour laquelle, je vous propose quelques éclaircissements qui pourront dans un premier temps vous faire comprendre ces phénomènes et quelques ‘remèdes’ qui pourront vous aider à vous ‘débarrasser’ de ces désagréments ‘épineux’.

Sur le plan physique

La peau est une issue de ‘secours’ des organes d’élimination (émonctoire) que sont le foie, les reins, les intestins.

Il se peut aussi que ces organes qui  filtrent  soient surmenés par des aberrations alimentaires ou des pollutions constantes.

Chez les enfants, les vaccinations peuvent être aussi un problème, au même titre que certaines allergies au lait maternisé (je vous en dirai plus dans un autre article que je prépare sur le lait).

Sur le plan émotionnel

Comme pour le psoriasis, tout problème de peau peut être déclenché par un choc psychologique.  ce phénomène peut débuter aux coudes, aux genoux ou bien à la nuque.

Si ce n’est pas le cas, l’origine peut relever d’une séparation affective ou projetée mentalement, d’une allergie à quelqu’un ou, encore d’une culpabilité consciente ou non à une une action passée…

Remèdes à éviter

- Ne jamais traiter les problèmes de peau par la peau (comme par exemple utiliser des pommades à la cortisone) ;

- Éviter la charcuterie, les gâteaux secs, la pâtisserie  industrielle, les fruits de mer et les sucreries de distributeurs.

Que reste-t-il ?

Après avoir bien compris ces notions et lorsque vous vous apercevez  que malgré tout ce que vous avez entrepris rien n’y fait, quel remède peut-il y avoir à votre disposition ?

Le remède le plus efficace que je vous propose est… de prendre une consultation chez un Magnétiseur, à condition, toutefois que vous ayez un rendez-vous très rapidement.  Le résultat pourra se faire sentir bien souvent après le premier rendez-vous ou alors au bout de deux, voire quatre consultations, suivant le problème à traiter.  Je précise également que pour les problèmes de peau ‘récalcitrant’, un minimum de huit consultations pourront s’avérer nécessaires…   La condition à respecter est de consulter rapidement dès l’apparition des symptômes.

Les problème de peau sont aujourd’hui des affections de plus en plus courantes dans notre société et il est regrettable qu’aucun remède allopathique arrive à en venir à bout dans la plupart des cas… C’est une constatation que je me fais étant donné que je reçois beaucoup de patientes qui ont déjà à moult reprises été consulter en médecine générale sans qu’il y ait de résultats…  Je précise que dans certains cas, il est utile de faire pratiquer un drainage hépato-bilaire ; ceci peut alors s’imposer pour qu’il y ait une décongestion des organes éliminatoires.

Un Magnétiseur ou un Naturopathe peuvent vous aider à rééquilibrer votre organisme, si bien entendu, vous souhaiter ‘travailler’ sur l’aspect psychologique.

Il existe, toutefois, en cas d’eczéma ou d’urticaire, un savon naturel à la boue de la mer Morte.  A toutes fins utiles, on peut le trouver à l’enseigne ‘Le comptoir des savonniers’ ou dans certains magasins de bien-être.   Le résultat est très efficace et, allié à des séances de Magnétisme apporte un bienfait progressif.

Je préconise également qu’à chaque changement de saisons, chacun(e) fasse un drainage et ce, pour purifier vos organes émonctoires.

Si d’aventure vous avez une crise d’urticaire, un zona, un psoriasis ou tout autre chose de ce genre, je vous recommande de prendre sans hésiter un rendez-vous avec votre Magnétiseur préféré ; en agissant ainsi, votre problème tenace, au fur et à mesure, ne sera plus qu’un mauvais souvenir…

Je vous souhaite une bonne journée, un bon week-end et une bonne semaine.

Gitan mon ami ou l’histoire des Trois Marie

Bonjour à toutes,

Bonjour à tous,

Avant de démarrer notre thématique de ce jour, permettez-moi de vous annoncer quelques nouveautés qui vont survenir dans les semaines prochaines…  Pour vous en donner un avant-goût, laissez-moi vous en dévoiler quelques pans :

Cela fait deux ans, maintenant, que je partage avec vous ‘cette lettre’ ; toutefois, le temps est venu pour moi de faire quelques ré-aménagements sur notre blog. Pour ce faire, l’interface que vous avez l’habitude de ‘voir’ va s’en trouver modifiée.  Également, je souhaite y trouver de nouvelles options qui vous aideront à naviguer plus simplement.   C’est la raison pour laquelle vous découvrirez :

- une toute nouvelle interface

- un tout nouveau graphisme.

Je précise que les couleurs de ce blog ‘LUEUR’ resteront les mêmes : je l’ai désiré ainsi puisque ce sont les couleurs qui m’ identifie.

Dans cette  nouvelle mise en page, il y aura également beaucoup plus de mises en valeurs, les archives seront classées par thèmes.  En nouveauté, vous y découvrirez un questionnaire qui m’aidera à mieux connaître les lecteur/lectrices de ce blog.  Je souhaite vous soumettre ce questionnaire dans le souci de pouvoir vous proposer des articles toujours mieux adaptés à vos goûts, à vos besoins et à vos attentes.

Pour celles et ceux d’entre vous qui êtes abonné(e)s à cette lettre, vous continuerez bien évidemment à la recevoir dès sa parution sur le Net.  Je rappelle, pour nos amis visiteurs/visiteuses qu’il leur sera toujours possible de s’abonner quand ils/elles le souhaiteront.

Je vous annonce de plus une grande innovation dans mon protocole de soins que je souhaite plus proche de vous.  Dans cette optique, je vous  propose ce nouveau service ‘à distance’ mais proche de vous par le biais de Skype.   Je propose par ce biais

- des soins individuels ou en groupe ;

- des soins de Lumière et de nettoyage énergétique ;

- des méditations de groupe, suivies d’échanges et de transmissions de messages à visée personnelle.

Il vous sera demandé une participation que vous évaluerez vous-mêmes à la hauteur de vos possibilités ; sachez tout de même qu’un minimum sera requis étant donné les frais bancaires de transaction…  (Paypal, paiement sécurisé).

Rassurez-vous, je vous en reparle très prochainement…

Maintenant, il est temps d’en venir au sujet du jour…  Permettez-moi de l’introduire par ce magnifique texte :

Oh ! toi ma route

Ma mère

Ma femme

Ma fille

Ma maîtresse

Ma putain

Sur quelle décharge publique

Vas-tu me cracher

Me vomir ce soir ?

Pour un  nouveau repos

Et un autre départ.

Pierre DERLON (extrait du livre ‘Gitan’)

Qu’on les nomme Gitans, Manouches, Gypsies, ou autres, ils sont avant tout les Gens du Voyage.

Les gitans seraient venus des Indes vers l’an 1000 et seraient lentement arrivés en Europe.  Dès le 15 ème siècle leurs présence est attestée en France.  En Camargue, Sara dite la Kali serait celle qui fut autrefois Saraswati.  Son véhicule, un cygne, est devenu une barque.

Que signifie alors la procession des trois Marie, Saintes Camarguaises, à savoir Marie Salomé, Marie Jacobé, Sara dite la Kali ou Vierge noire que l’on plonge dans la mer ?  En effet, il s’agit d’un rite que l’on retrouve dans beaucoup de cultures…

L’iconographie de Kali n’a rien de particulier  avec la douce Sara, femme miséricordieuse.   Sara la noire est une une Vierge noire connue dans les églises Romanes, Le PUY-EN-VELAY par exemple et  n’a rien à voir avec l’Inde.

Nombreuses sont les sources relatant l’arrivée des trois Marie sur cette terre de Provence depuis la Palestine, leur venue dans une barque flottante à la dérive, sans rames…

On raconte aussi que Sara, au teint sombre, était leur seule servante, originaire de Haute Égypte.  La Providence se chargea de guider les trois femmes vers les rivages de la Provence, à proximité de l’Oppidum-Râ (dédié au culte égyptien du soleil).

Si cette légende vous donne envie d’en savoir plus, je ne peux alors que vous conseiller de vous plonger avec délices dans l’ouvrage de Daniel MEUROIS-GIVAUDAN ‘Le Testament des Trois Marie’, aux Éditions Le Passe-Monde…

Je vous remercie de votre fidélité et vous souhaite une belle journée et une belle semaine…

Les passeurs d’âmes

Bonjour à toutes,

Bonjour à tous,

Nous voici déjà au mois de Mai et cela va bientôt faire deux ans que chaque semaine je partage ma lettre avec vous…  Dans cette lettre hebdomadaire, je rappelle que vous y trouvez  des réflexions, des ‘trouvailles’ parfois, mais aussi, -et surtout !-, des questions concernant diverses thématiques… Tout ceci n’est que le préambule pour vous annoncer qu’ensemble, nous fêterons ce blog qui est le nôtre.

Aujourd’hui, en ce 4 Mai, c’est le jour du WESAK, -  réunion des énergie du Christ et du Bouddha, l’Amour et la Compassion -.

C’est la raison pour laquelle je souhaite que cette journée soit placée sous ce signe.  Je vous propose pour ce faire, d’ouvrir ensemble notre coeur pour le commémorer.

De plus, je désire, en ce jour d’événement, vous entretenir de  la notion de ‘passeur d’ âmes’…

‘Passeur d’âmes’ n’est pas une profession : on ne devient pas passeur d’âmes parce que le ‘job’ est sympa…  En vérité, on ‘naît’  passeur d’âmes grâce à la progression spirituelle qui s’effectue à travers le long pèlerinage des incarnations ; cela est possible à travers un parcours qui élève la conscience dans les plans spirituels ; de toutes manières, le passeur d’âmes n’a rien à apprendre puisque la connaissance  est en lui… Il l’a  acquise par ses efforts à s’élever à chaque incarnation et il la retrouve naturellement dans cette dernière  qui sera peut-être sa ‘dernière’… sauf s’il a prononcé les voeux formidables d’amour et d’altruisme, à savoir : ‘Se réincarner encore et encore dans ce plan de l’épreuve tant qu’il y aura une seule âme à aider, à élever, principes qu’il privilégiera plutôt que de servir dans les plans ‘beaucoup’ plus tranquilles’, ceux-là même où il pourrait devenir un ‘bodhisattva’.

Ni Ombre, ni Lumière

Le passeur d’âmes est là pour aider l’âme à comprendre quelle route est réellement celle qu’il lui faut désormais emprunter.  Cela  n’est pas forcement simple.  Certaines âmes sont soulagées de rencontrer des passeurs d’âmes, mais beaucoup d’autres n’ont que le désir de rester ici-bas….

Le passeur d’âmes doit alors les les envoyer ‘d’office’ dans la Lumière afin qu’elles soient délestées de leurs énergies lourdes ; par la suite, les âmes devront se confronter à leur peur ou à leur colère.  Il serait tout à fait dérisoire de croire qu’une fois une âme envoyée dans la Lumière, les choses deviennent alors simples et faciles.

Le passeur d’âmes doit grandir spirituellement pour exercer correctement sa tâche.  Le parcours des âmes peut être long et douloureux.  Il arrive également que certains passeurs, en fait, beaucoup, le ressentent avec une une grande acuité, au point même qu’ils arrivent à conserver une empreinte, un lien direct avec les âmes…

Les passeurs d’âmes donnent beaucoup et, de ce fait, se font ‘vampiriser’ par des tiers.  En aucun cas, il ne leur est permis d’accepter cela.  C’est la raison pour laquelle l”hygiène spirituelle et la confiance sont des notions et des valeurs essentielles pour les passeurs d’âmes.

Pour accompagner les âmes dans la Lumière

Il faut énormément de force au passeur d’âmes pour  aider ces mêmes âmes à trouver la Lumière… En vérité, beaucoup d’humilité, de confiance,  de force intérieure lui seront nécessaires pour effectuer cette tâche.  Cette pratique n’est donc pas  à prendre à la légère.   Il est demandé au passeur d’âmes la plus grande prudence pour lui éviter de ‘tomber dans des chemins de traverses’, et, de ce fait, de se trouver dans des situations plus qu’inconfortables pour lui…

Etre sain de corps et d’esprit est une composante que le passeur d’âmes ne doit pas oublier, et il suivra ce principe pour que sa santé soit aussi préservée.  Un sommeil réparateur est indispensable ainsi qu’une nourriture équilibrée et une vie saine…

Je vous remercie de votre confiance, vous souhaite un bon week-end et une bonne semaine…