La Quête

Bonjour à toutes,

Bonjour à tous,

Le stage de Tellurisme Thérapeutique vient de se terminer et a été hautement profitable pour tous les 15 stagiaires que nous étions.  Cela a été pour nous tous une rencontre merveilleuse avec René  BOUCHET, sa femme Claudine BOUCHET et leur fille, Gwenfyd BOUCHET.

Un enseignement théorique fort utile et appréciable nous a été transmis durant toute une matinée ; je dirais même que nous avons reçu une instruction pratique hors du commun…   Pour résumer, c’est une connaissance qui nous a tous enrichi(e)s sur le plan matériel, physique, psychologique et spirituel…  Cela nous a permis de nouer des relations de qualité  et ainsi de progresser dans la connaissance de soi, des autres et de notre pratique…

Ce stage a été ponctué de trois jours couronnés de succès.    Des photos ont été faites par notre ami Gil BORIE de l’association Bien-être-en soi.   Vous les découvrirez bientôt, le temps qu’il les numérise sur le Net…  Cela prendra évidemment un peu de temps.  Dès que cela sera fait je vous détaillerai par le menu ces trois jours de stage, avec quelques photos à l’appui…  Vous vous rendrez vite compte que Gil est un très bon photographe et qu’il a su immortaliser avec maestria ce que nous avons pu vivre lors de ce stage : vous y trouverez la passion de stagiaires en harmonie avec la Nature et humbles devant la connaissance du Tellurisme…  Je pense qu’il est possible que cela vous donne envie de faire le stage du Dr BOUCHET  de niveau 1 et pour celles et ceux d’entre vous qui viennent de le faire, de vous préparer au prochain stage de Tellurisme Thérapeutique du niveau 2.  Rassurez-vous, nous en reparlerons…

Le thème de notre article de ce jour parlera de la Quête.

Valentin  BRESLE énonce : “Le grand Oeuvre est un acte sacré qui réalise sur tous les plans de l’être, à tous les degrés d’âme, du tellurique au céleste, du métallique au psychique, ce que les mystiques comme les alchimistes nomment : ‘Mariage divin’.”

A mon tour de vous définir la notion de ‘la quête’ : toutefois, je ne prétends pas qu’elle soit exhaustive à elle seule, elle ne délivre que quelques notions, à mon sens, essentielles.

La Quête : ‘Action par laquelle on cherche – par exemple la  Quête de Dieu, la Quête de la vérité, la Quête fiévreuse et passionnée d’un but…

Pour illustrer ce que je viens de vous dire, je vous soumets un extrait qui traduit bien cette notion de Quête :

Présence

Ton image est dans mes yeux

Ton Nom sur mes lèvres,

Ta demeure dans mon coeur

Où donc Te caches-tu?

Al  HALLAJ

La Quête est donc cette recherche  toute intérieure du mystère qui entoure l’homme. C’est, en vérité, descendre dans les profondeurs de nos entrailles pour découvrir le véritable Maître Intérieur.

Avant d’avoir terminé cette longue dualité, il nous faut trouver le Maître Intérieur.  Il nous faut trouver les parcelles divines qui sont l’union de l’être essentiel.  DURKHEIM parle, quant à lui, de l’être existentiel et de l’être essentiel.

Le Maître Intérieur est donc la partie divine incarnée de nous-même, notre être divin en quelque sorte…

La Quête est donc la recherche de cette partie divine qui se manifeste en chacun(e)  après que nos combats et nos illusions se sont estompés et après que nous soyons descendus aux enfers.  Cette rencontre avec ce Maître Intérieur est un aboutissement de ce travail de reconnexion avec notre part divine que l’on croyait coupée.

Le Maître Intérieur est donc cette part ‘idéale’ de nous même  qui nous invite à retourner à cet Absolu  ; en vérité, cette Quête est un chemin initiatique, une Toison d’Or, un Graal d’où peut ressurgir notre véritable nature d’être divin et d’être humain.

Le Maître Intérieur est tout autre mais il est bien présent en nous ; en fait, c’est la face cachée de notre ‘Soleil Intérieur’.  Je dirai même plus, il se  manifeste donc après que l’on se soit plongé dans les ténèbres de notre âme afin d’aller chercher la substantifique moelle qui fait ce que nous sommes réellement.  Ceci est un travail parfois de toute une vie.

Jacques BREL nous le dit bien dans sa chanson ‘la Quête’ : ‘Suivre l’étoile, peu importe mes chances, peu importe le temps ou  ma  désespérance.   Et puis lutter toujours, se damner pour tout l’or d’un mot d’amour…’

Je vous souhaite une bonne journée et une excellente semaine…

Les Maîtres de Sagesse aujourd’hui

Bonsoir à toutes,

Bonsoir à tous,

… Et pour commencer, voici quelques nouvelles du stage de Tellurisme Thérapeutique du Docteur René BOUCHET et de son épouse.   Nous sommes dans la dernière ligne droite de cette merveilleuse rencontre qui aura lieu à partir du Jeudi 19 Avril ; nous serons une douzaine à participer à cette cession dans l’Isère…

Je partagerai comme je le fais ordinairement pour celles et ceux d’entre vous qui n’auront pas pu être des nôtres ces trois jours.  C’est la raison pour laquelle, je vous annonce que Vendredi prochain, il n’y aura pas d’article.   Je vous retrouverai avec un énorme plaisir le Vendredi 27 Avril.

Je vous laisse vous imprégner de ces quelques mots avant de vous livrer l’article du jour que j’intitule ‘Les Maitres de Sagesse aujourd’hui’.

‘A l’heure actuelle, ni les spiritualistes, ni les savants ne réalisent qu’ils sont les uns et les autres adombrés par mon influence et guidés ainsi vers des conclusions communes, dans leur commun désir de trouver la Vérité.’

Le Maitre Hilarion (Tiré du livre de David ANRIAS  : ‘A travers les yeux des Maitres’)

Maîtres de la Grande Loge Blanche, Adeptes, Mahatmas, Frères de Lumière, peu importe les noms qu’on leur prête : ils sont là parmi nous, bienveillants, pour apporter le moment venu, une plus grande sagesse aux êtres humains…

Ces Maîtres, ces Adeptes, on sait qu’ils vivent dans une région située au-delà des Himalaya. Ils ont donc toujours été présents pour guider l’homme dans son évolution, et lui laissent constamment le respect de son libre arbitre.  Ils sont les gardiens de la Doctrine Hermétique, voire, la connaissance sacrée.

Ces Etres de Sagesse sont toujours parmi notre monde ; ils y résident par Amour pour l’humanité afin de nous aider à combattre les forces  adverse qui cherchent à étouffer la Lumière depuis la nuit des temps.

Leur sagesse est immense et je tiens ici à leur rendre hommage.  Certains d’entre eux sont connus depuis le 19 ème siècle…  Les Mahatmas  Koot-Humi, El Morya Kan, Saint-Germain, Hilarion, le Maître Vénitien… Chacun d’eux a oeuvré à une période de l’histoire pour aider certains courants.   Sans leur intervention l’humanité aurait connu de plus graves problèmes .

A nos yeux, la décision que prendra un Maître de Sagesse pourra être surprenant mais cela est l’élaboration soigneuse d’un plan savamment mis en place pour :

  1. Laisser le libre arbitre à l’être humain ;
  2. Ne pas intervenir directement et donc empêcher la loi karmique d’intervenir directement ;
  3. Agir selon une structure précise en fonction des cycles humains et planétaires…

L’histoire, aussi loin que l’on pourrait remonter dans le temps, est jalonnée d’interventions assez  significatives de ces Adeptes qui, outre le fait d’apporter un enseignement à des époques précises, agissent toujours par eux-mêmes ou par leurs disciples auprès de personnages importants…

Les Maîtres de Sagesse, les Adeptes parvenus au stade le plus élevé de l’évolution humaine dans notre cycle présent d’expression, sont présents parmi nous, bien que silencieux face aux problèmes auxquels l’humanité doit faire face.

Ces Adeptes de la Fraternité de Lumière ne peuvent et ne veulent en aucune façon intervenir pour aller contre la loi du karma. Ils sont là pour nous guider et nous ouvrir le chemin ; d’ailleurs, ils se sont manifestés à plusieurs reprises dans notre histoire “Afin de limiter la casse” !  Aujourd’hui ils sont présents et leurs disciples travaillent pour eux, pour proposer une alternative d’évolution de conscience à tous les êtres de bonnes volonté…

Je vous souhaite une bonne semaine et de bonnes vacances pour celles et ceux d’entre vous qui en prennent…

Pâques : un nouvel homme en mutation ?

Bonjour à toutes,

Bonjour à tous,

C’est toujours avec un grand plaisir que je vous envoie cette lettre hebdomadaire, que je me mets derrière mon clavier pour vous concocter mes thématiques et vous donner des nouvelles de ce qui se passe dans nos divers domaine d’activités… nos passions…

Aujourd’hui, je ne faillirai donc pas à la tradition…

Pour prélude, je vous annonce que c’est presque la dernière ligne droite en ce qui concerne le stage de Tellurisme Thérapeutique du Docteur René BOUCHET.  Pour mémoire, ce stage aura lieu les 19, 20 et 21 Avril prochains en Isère et Hautes-Alpes, puisque nous passerons une des trois journées à Notre-Dame de la Salette pour son lieu spirituel et sacré et à Gap pour y étudier le dolmen du Villard !   Par chance, il reste encore quelques places.

Je répète que ce stage n’est pas un stage de Géobiologie ni de Radiesthésie mais qu’il s’agit de bien autre chose ! En effet, il peut y être vaguement apparenté mais il vous faut oublier toutes vos connaissances antérieures sur ces sujets  afin d’éviter toute confusion ou tout amalgame…   Cette notion est, à mon sens essentielle à bien intégrer pour que vous puissiez pleinement appréhender l’enseignement ‘druidique’ du Dr René BOUCHET, enseignement découvert par son père Paul qui le lui a transmis…

Il faut bien garder en mémoire qu’il s’agit d’une ancienne médecine que la terre nous donne, et ce, grâce aux courants Telluriques. C’est lors de ce stage de Tellurisme n° 1 que nous apprendrons à capter ces courants Telluriques et qu’au stage de Tellurisme n° 2 que nous apprendrons alors les soins Druidiques

Pour ce qui est de notre thématique de la semaine, notre article de ce jour sera le prolongement de celui de la semaine dernière qui préfigurait déjà Pâques…

Pâques est un passage d’un état à un autre ; de l’humain au Divin. En quelques mots, c’est un changement de nature physique que nous nous devons de ‘crucifier’ au bois de la croix (pardon pour la redondance !) Ceci nous est nécessaire dans la mesure où ‘cela tue le vieil homme en nous’…  De manière générale, c’est également primordial car cette Lumière Christique doit apparaître pour régénérer le monde.

Symboliquement, Pâques est donc une mutation de l’homme face au Divin, une reconnaissance de son état pleinement Divin, et ce, comme au jour de la création de l’homme.

Toutefois, avant d’atteindre cet état que Jésus est venu nous enseigner, il nous reste encore beaucoup de chemin à parcourir !  Il nous est tout à fait possible de nous préparer  à vivre cela en pleine conscience, mais il faut savoir que de toute façon, le monde nous pousse inlassablement vers ce Mystère…

La résurrection est donc le résultat du nouvel homme qui, en conscience, décide de suivre la véritable voie Divine ; de même, il sait qu’il est un être Divin en cours de réalisation…

Je vous souhaite une bonne journée, un bon week-end de Pâques et, pour celles et ceux d’entre vous qui en prennent, de bonnes vacances…