Le dévoilement : de l’illusion à la réalité

Bonjour à toutes,

Bonjour à tous,

Le stage du Docteur René BOUCHET ‘Tellurisme Thérapeutique’ est toujours en préparation, de nombreuses personnes se sont inscrites, toutefois, il reste encore quelques places…

Je rappelle que si vous désirez participer à ce stage, et,  afin d’avoir votre place assurée, il serait bon de le faire en m’envoyant dès que possible votre chèque de 80 € d’arrhes à mon adresse : en effet, j’insiste, les inscriptions se font par ordre d’arrivée..

La semaine dernière, rappelez-vous, je vous parlais du temps… aujourd’hui, je vais vous entretenir à propos du dévoilement, thème, à mon sens, très important  cette année.

Sujet maintes fois évoqué mais peu approfondi tant il faut à l’adepte de nombreuses années de maturation pour qu’il/elle puisse parvenir à déchirer le voile du temple…  Malgré tout, un espoir est au bout du chemin, et, c’est sur ce préambule que je vous laisse découvrir, méditer cet article que j’ai intitulé

Le dévoilement : de l’illusion à la réalité

Toutefois, avant tout, je souhaite reprendre une notion de notre dernier thème ; celui-ci me permettra aisément à faire la transition avec les propos qui nous intéressent aujourd’hui.

Le temps est celui d’un présent illusoire : tout a déjà eu lieu et tout a déjà été dit.

Celui que mes yeux regarderont ne sera pas un étranger’ (Job, 19,27) ; ‘La réalité de la terre ne demeure pas éternellement voilée’ (Carl Gustav JUNG).

Le dévoilement est donc tout entier le témoignage de ce travail de la Lumière dans notre âme.

On parle aussi du dévoilement du monde, la trépanation ou le dévoilement de la réalité…

Je ne m’étendrai pas en profondeur sur ce qui suit.  Je laisse chacun(e) d’entre vous libre de trouver la réponse qui lui convient, de sa méditation…

Prenons ce passage de la façon symbolique et mystique, en simple allégorie, et ce, afin de ne pas nous perdre dans une aventure des plus fantasques.

” Il y a bien longtemps, assurent nos légendes, les hommes et les femmes pouvaient utiliser le Troisième Oeil.

C’était l’époque où les dieux venaient sur la terre et se mêlaient aux humains.  Les hommes se voyant déjà leurs successeurs, ont bien essayé de les tuer ; ils ne savaient pas que ce qu’ils pouvaient voir, les dieux le voyaient  encore mieux… C’est la raison pour laquelle, en guise de punition, le Troisième Oeil leur fut fermé.

Depuis lors, au cours des siècles, seule, une minorité a reçu à la naissance le don de clairvoyance.  Les personnes qui l’avaient naturellement ont pu voir leur pouvoir multiplié par mille,  grâce à un traitement appoprié  comme celui  qui m’avait  été  appliqué.   Il va de soi  qu’un talent aussi particulier  doit etre traité avec précaution et respect…”

‘Le Troisième Oeil’, Lobsang RAMPA, (Éditions J’ai Lu, 1956)

La trépanation, acte médical aussi bien que rituel, confère la faculté de dévoiler la réalité, entre autre, par le biais du Troisième Oeil.

Le Troisième Oeil

La question se pose depuis des siècles : est-ce la glande pinéale ou encore autre chose ?

La question reste ouverte et si, d’aventure, il se trouve quelqu’un, parmi vous, qui ait une documentation à l’appui ou un élément de réponse, je lui serai bien reconnaissant de m’en faire part sur ce blog.  Merci par avance !

C’est également une marque sincipitale en T.  On la trouvait exclusivement chez les femmes et les enfants.  On peut se demander s’il s’agissait d’une punition, de ‘sacrification’ ou d’une pratique magique…

Cette pratique de trépanation dépasse souvent le simple fait thérapeutique ; c’est d’ailleurs ce qui a marqué certains personnages du vingtième siècle, comme le dénommé Bart HUGHES dont le discours clamait que cette procédure devait être utilisée pour atteindre un plus haut niveau de conscience…  (je précise, pour l’anecdote, que cet homme était un illuminé Allemand).

Il apparaîtrait donc que l’expérience de la trépanation ouvre  le Troisième Oeil, celui qui fait découvrir  une réalité du monde  basé  sur l’invisible, sur l’aura des hommes et leur véritable nature…  Ce don  de clairvoyance permettrait, en outre, d’atteindre le niveau supérieur de conscience recherché par Bart HUGHES et ses disciples et de dévoiler l’illusion du monde : la maya.

De nos jours, la trépanation  du Troisième  Oeil n’ a plus lieu.  Comment se déchire alors le voile d’Isis ?

C’est par la mystique quotidienne que le voile peut se fendre en deux par le haut.  En cette année où chacun espère faire un bond ou un saut quantique dans une nouvelle dimension, il est important que nous puissions être prêts pour ce déchirement qui, je le pense, a commencé pour quelques-uns des disciples de cette nouvelle ère…

C’ est aussi par une méditation assidue que d’autres pourront voir ce voile s’estomper.  Par cet apport accru de Lumière durant la méditation ce voile se trouvera ‘brûlé’ et ainsi la réalité pourra succomber à l’illusion.

Ce travail mystique est à mettre en pratique avec précaution afin de ne pas avoir le Troisième Oeil définitivement hors d’usage : la prudence est de rigueur !

Pour terminer, je vous rappelle encore que je propose aux personnes qui ne connaissent pas le Magnétisme de me rencontrer dans mon cabinet de Grenoble afin que je puisse leur faire bénéficier d’un soin gratuit d’une trentaines de minutes.

Je souhaiterais, par ce biais, faire connaître ma pratique Thérapeutique ; pour ce faire, il suffit de prendre rendez-vous avec moi par téléphone.

Fabrice MATSIMA

Tél : 06 62 55 14 75

Je vous remercie de votre appel et de votre confiance.

Je vous souhaite une bonne journée, un bon week-end et une bonne semaine…

Une réflexion au sujet de “Le dévoilement : de l’illusion à la réalité

  1. cet homme n’a jamais été docteur et il porte le patronyme “Bouchet” ayant été adopté par Paul Bouchet………. sa femme Claudine est druidesse comme moi je suis pape. Le Canada est une belle couverture

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>