Transition

Bonsoir à toutes, Bonsoir à tous,

Ce soir, je veux, avant de vous parler de ‘Transition’, vous présenter un écrivain ésotériste, spécialiste de la Vie dans les autres Mondes, spécialiste des Mondes Parallèles, et ami de Jimmy GUIEU et de Guy TARADE.  J’ai le grand plaisir de vous introduire Patrick DELSAUT.

Sur son site, ‘Présence d’autres Mondes’, et avec le lien suivant

http://patrick.delsaut.perso.neuf.fr/

presence_dautres_mondes_menu.html

vous trouverez les derniers livres qu’il vient d’écrire.

  • Mondes Parallèles ;
  • Les Mondes de l’Au-delà ;
  • Antéaur Planète Éthérisée

Depuis l’âge de 12 ans, Patrick DELSAUT se passionne pour ce sujet, Ô combien !, vaste et difficile.   Aujourd’hui, riche de ses recherches en la matière, il nous livre ses réflexions au travers de ses ouvrages parus aux ‘Éditions Univers Parallèles’ : http://univers-paralleles.com/

Sur son site très bien documenté, Patrick nous transporte dans les autres Mondes afin de nous expliquer les secrets de la Vie et des autres Univers, puis il nous entraîne vers l’éthérisation de la Terre.

Patrick DELSAUT n’est-il pas l’égal d’Anne GIVAUDAN et Daniel MEUROIS ou encore de  Christia SYLF   ?  Vous le découvrirez à la lecture passionnante de son site ‘Présence d’autres Mondes’.

Peut-être l’envie  se fera-t-elle sentir et alors vous commanderez ses livres  fort intéressants.  N’hésitez donc pas  à prendre quelques minutes pour  vous plonger dans d’autres Mondes…

———————————————————————————————————————————————————————————-

Je vous présente maintenant ‘Transition’ et je vous en souhaite une bonne lecture…

Savez-vous qu’il y a, dans l’Aude, un village qui échappe à toute ‘transition’ ? Inutile de vous y rendre, car vous ne verrez rien.   Je ne dis pas qu’il n’y a rien, mais il faut toujours se méfier avec cette transition.

Je remarque toujours que certains en profitent pour se faire beaucoup d’argent avec peu de choses, tandis que d’autres vivent péniblement de leurs maigres revenus.  En effet, rappelez-vous les événements de Saint-Pierre de Chérenne dans le massif  du Vercors, et vous constaterez par vous-mêmes qu’encore une fois, cela s’est  produit un certain mois de décembre…  N’attendez pas l’impensable, l’inimaginable, car vous auriez des ‘sueurs froides’ et rien de bien bon pourrait vous arriver…

Souvenez-vous également de Maître Tobias VERNAIRE et de sa bastide… En effet, c’est de lui, encore, dont il est question ce soir ; Maître VERNAIRE a, en réalité, convié les ‘Frères’ à une réunion extraordinaire.   Le lieu du rendez-vous mystérieux n’a encore, à ce jour, jamais été dévoilé.  Je pense qu’il ne le sera aucunement, alors il vaut mieux éviter de me le demander…

Je rappelle que Maître VERNAIRE est le responsable supérieur des ‘Frères’, et, qu’en cette qualité, il a pris l’initiative de convoquer les membres de l’ordre afin de leur faire part d’un fait plus qu’inhabituel dans la région.   Ce fait dure depuis déjà une longue période, et c’est vraiment une réalité que personne n’avait jamais remarquée auparavant.

Il est certain que le pays de l’Aude ne vivait plus tranquille et c’est pour cette raison que Maître VERNAIRE voulait, avec les ‘Frères’, trouver une façon de revenir au calme d’autrefois.

Donc, c’est tôt le matin que le ‘supérieur’ a convoqué l’ordre, dans un endroit retiré du monde, loin de l’agitation rurale.  Le soleil venait juste de se lever, c’était prime, juste quand le jour pointe et qu’il réchauffe votre cœur.  C’était la première heure d’un jour nouveau.  Chacun était venu par un chemin différent, mais tous arrivèrent en même temps au lieu-dit.  C’est bien sûr Maître VERNAIRE qui entra le premier  dans les lieux.  Ce n’était pas la première fois que ‘les Frères’ se rendaient en cet endroit et, qui plus est, tôt le matin ; cela faisait partie d’un protocole depuis des siècles déjà et rien ne pouvait y changer.

Chacun entra à son tour dans la Commanderie.  Ce n’était pas celle des Antonins, ni même la Commanderie Saint-Marc la Lande dite’ Collègiale’, mais c’était tout de même bien une Commanderie.  Chacun s’inclina avant de franchir la voûte et chacun prit place à l’endroit qui lui avait été indiqué lors de sa légation.

Les places formaient un carré, comme un carré palindromique Sator.  Chaque place correspondait à un code, une fonction particulière. Le Maître, quant à lui, présidait la séance extraordinaire, assis sur sa cathèdre, face aux ‘Frères’.  Maître VERNAIRE agita sa clochette et la séance commença.  Un bref rappel des faits historiques, ainsi que du règlement de l’ordre, puis les participants entrèrent dans le vif du sujet.  Le Maître rappela le but de cette convocation à cette séance extraordinaire et donna l’ordre du jour.  Le ‘Frère’ secrétaire notait chaque idée avec précision afin que rien ne se perde et pour que l’ordre consigne ce moment dans ses archives, comme elle le fait d’ailleurs, chaque fois.

Maître VERNAIRE précisa que l’afflux de soit-disants touristes dans la région était apparu vers l’année 2000 et que, depuis, il n’avait cessé d’augmenter.  Au début, tout se passait bien, mais, depuis quelque temps, cela devenait  plus qu’envahissant.  En faisant ce constat, le grand Maître ajouta : ‘Ce qui est incompréhensible, c’est que ces touristes viennent en groupes , accompagnés d’associations et d’autre choses du même genre afin de découvrir quelques trésors cachés sous la montagne ou ailleurs…’

‘Je vous le dis, nous ne les laisserons pas faire ! Mais le pire, c’est qu’il y a cette énigme : 666 = 21.12.12/2×6=? /+ la somme du total = pourquoi l’afflux de touristes dans le pays ? Si vous avez lu véritablement la Bible, vous déchiffrerez aisément cette énigme, mes amis.  Ainsi, vous comprendrez notre venue en cette Commanderie.  Cela est un fait qui peut aller loin, car comme dans le passé, rien n’a eu lieu et il n’y a pas si longtemps  encore, c’était l’affaire d’ un petit habilleur parisien qui trouva vite le crédit du ridicule.’

‘Mais, à ce jour, c’est notre terre, notre nature que les pseudo-pèlerins saccagent à coup de pioche et de pic, car ils espèrent tous trouver l’immortalité en ce siècle, sans rien faire.  Je vous le dis, nous ne les laisserons pas faire !  Nous qui l’avons trouvé au fil du temps avec tact et méthode, cela demande un peu de pureté tout de même, et surtout de l’Amour.   Alors, mes ‘Frères’, il faut que nous protégions notre patrimoine. Certains le savent : pensez-vous qu’en réalité ils aient accès à notre domaine ? En effet, il faut franchir le seuil et ses gardiens ; cela  peut ressembler aux travaux d’Hercule…  Il faut donc de la ténacité, et surtout être convoqué auprès de nous comme ce fut le cas d’ H P B  en son temps. Je vous le dis, il ne sera rien qui puisse nuire à notre action et surtout à notre travail.  Nous ne laisserons personne approcher de nos demeures philosophales, il en est ainsi depuis  que nous avons pris en charge cette planète…’

‘Je vous le dis : l’heure n’est pas encore venue, mais elle approche et c’est là qu’il faut être vigilant pour que le monde puisse aller vers son ‘but’.

Les ‘Frères’, comme à leur habitude, écoutaient avec la plus grande attention du moment.  Ils savaient que c’était de la plus  haute importance. C’est alors qu’un des ‘Frères’ prit la parole : ‘Je voudrai vous dire à tous que c’est bien souvent en fin de cycle terrestre que l’humanité s’affole, et que certains trouvent dans des dérives plus ou moins réalistes un moyen  d’aller contre les maux du monde.  Mais ces dérives ont tout de même un fond de vérité que les religions, doctrines et philosophies de toute sortes, ont repris à bon compte.  L’aveuglement de l’homme a fait que de tout temps il s’est emballé pour telle ou telle ‘doctrine’ sans bien savoir de quoi il était question ; c’est ainsi que la vérité s’est effacée au profit des légende dorées.  Aujourd’hui, ce qui nous préoccupe, c’est la folie des hommes, leur égoïsme forcené qui ne mène absolument pas au bonheur véritable. Ce qui est en jeu, en ce moment, est que l’homme attend que quelqu’un vienne le ‘sauver’ d’une hypothétique fin.  Il n’en est rien, absolument rien et personne ne viendra ni du ciel, ni d’ailleurs.  C’est l’homme lui-même qui se sauvera.  La peur ! oui, la peur, en cela, l’humain a une grande confiance mais ça ne l’aide pas, et pendant ce temps, d’autres se jouent de ce ‘drame ‘que la terre est en train de vivre.’

‘Beaucoup entendent des bruits mais ils ne savent pas que ces bruits ne sont qu’illusion.  C’est bien cela !  Quelques groupes d’hommes agitent le drapeau de la peur sur l’humanité et certains accourent ; toutefois, rien, il n’y a rien !   Le cas se présente dans ce pays de l’Aude, mais pensez-vous qu’il n’y ait rien ?  La tradition ancienne  a laissé des traces diverses mais le temps n’a pu les reconstituer, cela s’est perdu.   L’homme du peuple, parfois sans connaissances véritables,  a pris des vessies pour des  lanternes.’

Le Maître reprit : ‘C’est bien ça, certains ont fait croire à des fariboles alors qu’eux avaient la connaissance.  En ce pays, certains ont fait croire qu’ils savaient, alors qu’il en était autrement.  Cependant, la vérité est une longue histoire drapée des pires scénarios que l’humanité est capable d’imaginer…  Et en cela, on ne compte plus les guerres.’

‘En qualité de supérieur, je vous soumets à l’approbation du vote suivant : Est-il de notre fait de redonner à ce pays le calme d’autrefois en usant de nos techniques qui ont souvent été éprouvées au fil du temps à d’autres époques ?’…

En ce qui me concerne, ne me demandez pas ce qui va se passer car je ne suis pas dans les petits papiers de l’ordre.  Le vote a bien eu lieu à la majorité plus une voix ; ainsi, à la nuit tombée, les ‘Frères’ repartirent chacun de son côté.

Quelques personnes parmi vous, amies lectrices et amis lecteurs, penseront connaître cet ordre, mais je vous dis que pour l’apercevoir, il faut avoir certaines qualités.

Je vous le demande clairement : ‘Les avez-vous chères lectrices/chers lecteurs ?’

Je vous souhaite  un bon week-end et une bonne semaine.

Un statut adapté aux thérapeutes débutants : Auto-entrepreneur

Bonsoir à toutes, Bonsoir à tous,

Beaucoup de personnes ne savent pas quel statut choisir lorsqu’elles débutent en tant que thérapeutes.  Le thème de ce soir portera donc sur ce sujet.

Lancé le 1 er janvier 2009,  le statut de l’auto-entrepreneur est une évolution positive du régime de la micro-entreprise.  Cette disposition est très favorable aux entrepreneurs qui démarrent une  activité sans visibilité sur le développement de leur chiffre d’affaires.

Ce statut apparaît idéal pour un thérapeute qui démarre une activité et n’envisage pas à court terme de réaliser plus de 32 000 €  HT de chiffre d’affaires annuel, la limite que les prestataires de services et professions libérales ne doivent pas franchir s’ils veulent bénéficier du régime de la micro-entreprise, dont celui de l’auto-entrepreneur.

Charges et impôts en fonction du chiffre d’affaires

Pour les thérapeutes qui s’installent, la nouveauté la plus convaincante du statut d’auto-entrepreneur est la mise en place d’un régime micro- social simplifié : l’entrepreneur ne paie de charges sociales, qui ouvrent droit à l’assurance-maladie et à la retraite, qu’à partir du moment où il génère du chiffre d’affaires.  Chaque mois ou chaque trimestre, selon son choix, le thérapeute paie ses cotisations sociales en fonction des recettes encaissées pendant la période retenue et selon un taux fixe de 18,3 %.   La demande au régime micro-social  simplifié doit être formulée au moment de la  déclaration d’activité ou dans les trois mois qui suivent.

Des formalitées simplifiées

Le statut d’ auto-entrepreneur est également un nouveau pas vers  l’allégement des formalités administratives auxquelles les entrepreneurs sont soumis.

  • Dispense d’ immatriculation au registre du commerce et des sociétés( RCS).
  • Si l’ entrepreneur s’installe comme  thérapeute, en profession libérale,  L’URSSAF est de rigueur.
  • Dernière innovation favorable : insaisissabilité de tous biens fonciers non affectés à son activité professionnelle.

Un statut qui s’adresse à tous ?

Le statut s’adresse  à tous, étudiants, salariés, retraités, professions libérales, chômeurs désirant créer ou exerçant déjà une activité complémentaire ou principale.

Pour celles et ceux d’entre vous qui le désirent, je vous recommande les site suivants :

www.lautoentrepreneur.fr

www.droit-autoentrepreneur.fr

www.auto-entrepreneur.fr

Une information vient de m’être transmise par Mme Edith BONHOMME-ROUARD, pour ‘les amis de Christia SYLF’ : je la remercie de sa confiance et vous fait part de son message pour nous tous :

” Bonjour,

‘Les amis de Christia SYLF’ seront réunis à Entrevaux ces trois prochains jours (17, 18, 19 juin) pour leur Assemblée générale annuelle.  Je sais que c’est un peu tard mais nous aurions plaisir à vous y rencontrer.  Affiche et programme sont sur le forum.

Amitiés sylfiennes.”

www.christia-sylf.org

Je vous souhaite une bonne soirée et un bon week-end.

Talents Croisés : ça bouge à Grenoble !

Bonsoir à toutes et à tous

Je suis très heureux de partager avec vous quelques nouvelles de nos rencontres grenobloises.

Mercredi 8 Juin, la soirée était placée sous le thème :  ‘Rencontre des Talents Croisés’. Notre lieu de rendez-vous était, comme pour les autres soirées, chez notre hôtesse, A., au centre de Grenoble.  Tous et toutes, nous nous sommes retrouvés à 20 heures.

Cette fois-ci, nous avons tous et toutes décidé d’inviter plus largement des invités, et c’est ainsi, qu’en effet, environ 15 personnes étaient présentes pour ces ‘Talents Croisés’.

C’est dans une ambiance très conviviale, et autour de quelques gourmandises sucrées/salées, que chacun(e) a fait connaissance…  A 20 h 30 nous sommes vraiment entrés dans le vif du sujet.

Le premier intervenant, P., nous a présenté son travail de soins.  Il nous a appris que c’est à partir d’une formation en kinésiologie qu’il a élargi son protocole de travail. C’est également, dans son cas, à la suite d’un problème de santé qu‘il est allé consulter un kinésiologue.  Il nous a avoué qu’au début, il restait plus que sceptique,  mais qu’au vu des résultats qu’il obtenait, il essayait de comprendre comment tout cela fonctionnait.  Le kinésiologue qu’il était allé consulter lui conseilla de faire un stage. Par la pratique, il découvrit alors qu’il pouvait faire autre chose que le protocole qu’il avait appris.  Notre intervenant, tout  naturellement, se tourna donc vers ce qu’il avait découvert ; de ce fait, il ne put accéder à la seconde année de kinésiologie parce qu’il avait parlé de sa découverte à son professeur…

Nous apprenons que notre thérapeute ne sait pas ce qu’il fait lors de ses consultations, car il ne se pose aucune question ; il est sur d’autres plans lorsqu’il travaille. Pour bien comprendre ce qu’il nous disait, une personne de l’assemblée a bien voulu se prêter à une démonstration plus que concluante. Il nous a dit aussi que la transmission ou l’héritage passait par les femmes : cela intrigua certain(e)s d’entre nous.  Ce passionnant témoignage, délivré en toute simplicité dura une vingtaines de minutes.

Après une pause de quelques minutes, c’est un magnétiseur qui prit la relève et nous offrit son témoignage qui donna un nouvel éclairage sur d’autres manières d’envisager les soins. En ce qui concerne F., c’est à la suite d’une fin de contrat dans l’informatique (il travaillait à l’hôpital), qu’il s’installa en tant que magnétiseur.  En effet, il était toujours à la recherche d’un mieux-être et d’une compréhension des phénomènes qui lui arrivaient.  Lors d’une consultation, une thérapeute lui annonça qu’il allait arrêter son travail.  Pour F., cela n’était pas possible, mais, moins d’un an après, il s’installait en tant que thérapeute magnétiseur ! Notre intervenant a alors rencontré beaucoup de thérapeutes qui l’ont aidé a être ce qu’il est aujourd’hui.  Homme très humble, très sympathique, il reçoit, en consultation, des médecins qu’il connaissait alors qu’il était encore dans l’informatique, à l’hôpital… Nous l’avons tous noté, le maître mot de F. est l’écoute, la simplicité.

Avant de terminer, une autre pause s’imposa, puis notre hôtesse, virtuose musicienne,  joua un air de flûte  afin de faire descendre les vibrations de notre assemblée.  Dans ce silence et ce calme j’ai commencé ma communication spirituelle (canalisation). Je me suis rendu compte que toutes et tous avaient fermé leurs yeux, concentré(e)s qu’ils/elles étaient sur le message des ‘Amis des étoiles’. Ce qui fut révélé fut pour chacun(e), une rencontre personnelle et très intime. Le silence se poursuivit encore quelque minutes, puis chacun(e) simplement rencontra les diverses personnes de notre soirée.

Je vous annonce que notre prochaine soirée ‘Talents croisés : ça bouge à Grenoble’, aura lieu le

Mercredi 29 Juin 2011

à 20 h

Pour le lieu du rendez-vous et les coordonnées, je vous remercie de me contacter directement :

Tél : 06 62 55 14 75

Mail :  fabrice.matsima@gmail.com

Je vous annonce également que j’organise, avec l’aide d’un psychologue clinicien, une après-midi basée sur le jeu du Tao et que toutes les inscriptions sont déjà prises pour fin juin.

Les personnes inscrites recevront un mail pour confirmation de la date et du lieu de rendez-vous.

En attendant de nouveau le plaisir de vous partager cette Lettre, je vous souhaite une bonne soirée et de bonnes fêtes de Pentecôte…

Des Thérapeutes nouvelle génération

Bonsoir à toutes et à tous,

Amis lectrices et amis lecteurs, je vous remercie d’avoir pris connaissance  de mon dernier article concernant  mon témoignage.

Je vous suggère de le diffuser largement dans vos réseaux et je vous suis reconnaissant de votre geste.  J’ai encore beaucoup d’autre projets, mais j’attends aussi de vous, votre collaboration, à savoir, que vous puissiez répondre présent(e)s aux diverses invitations que je vous propose.  Sans vous,  la promotion de mon activité de Magnétiseur Thérapeute Énergéticien ne peut se porter à merveille et ainsi croître davantage.  Si vous continuez de lire mes articles chaque semaine, c’est que vous y trouvez un certain intérêt.  Il est peut-être judicieux de transmettre les informations que je vous délivre gracieusement.  Nous arrivons en effet dans un temps où l’entraide et les réseaux sont d’une importance extrême  de nos jours, et ce, pour le bien de tous.  Je vous remercie encore une fois de votre confiance…

En partageant simplement votre compréhension de ces articles vous contribuez  à l’élévation de la conscience de chacun/chacune et ainsi au changement du monde.

Ce soir, c’est cette idée que je veux partager avec vous, avant de passer au thème de la semaine. Par ce biais, j’ai aussi la joie de vous informer que ce blog a un an d’existence : je vous renouvelle tous mes remerciements quant à votre fidélité toujours constante… Entrons maintenant dans le vif de notre thématique…

Les Thérapeutes des médecines alternatives s’installent aujourd’hui de plus en plus jeunes.

- Comment vivent-ils alors les premières années d’exercice ?

- Les patients les reconnaissent-ils comme des professionnels sérieux ?

- Quels sont leurs doutes et leurs difficultés ?

- Qui sont ces jeunes qui font rimer mieux-être et avenir ?

Contrairement aux médecins allopathes qui exercent vers l’âge de 30 ans, après une dizaine d’années d’études, les Thérapeutes, eux, commencent beaucoup plus jeunes. De nombreuses questions se posent alors :

  • ‘Suis-je capable d’accompagner mes patients vers un mieux-être ?’
  • ‘Vais-je être pris au sérieux par mes patients ?’
  • ‘Serai-je capable d’assumer mon statut de travailleur indépendant ?’

Bon nombre de jeunes praticiens n’hésitent pas à relever le défi car leur choix est avant tout motivé par de solides convictions personnelles.

Naissance d’une vocation

C’est à peine si l’on trouve des stands de formation en médecines alternatives dans les salons post-bac ! Un jeune titulaire du bac qui se destine à être Thérapeute ne le fait donc  pas à l’issue d’un choix d’orientation classique.  Ni la carrière, ni l’argent ne les motivent mais plutôt la vocation : ‘Il n’y a pas un seul autre métier que je voudrais exercer au monde.’ C’est ce qu’ils disent.  La plupart d’entre eux ont fait l’expérience de ces médecines durant leurs jeunes années.   Maladie, traumatismes ou simple malaise…  C’est ainsi que ces jeunes ont découvert la foi en ces médecines.  Leur force est leur jeune âge et leur pleine capacité d’apprentissage.

Un défi personnel et altruiste

Ces futurs praticiens font preuve de motivation débordante à l’idée de changer l’image de la profession. On ne choisit pas ce métier par défaut, et, si on ne possède pas le tempérament adéquat, ni surtout la capacité à accompagner l’autre, mieux vaut abandonner.  Jeune ou moins jeune,  tout le monde n’a pas la capacité de s’oublier pour écouter l’autre, de prendre du recul, de ne faire aucune projection  sur son propre vécu.  Finalement, l’âge du Thérapeute importe peu si la personnalité du Thérapeute est en harmonie avec le choix de sa profession.

Face au patient qui doute

C’est la première rencontre avec le jeune Thérapeute qui sera déterminante, car elle sécurise le patient sur sa future prise en charge.  La tenue, la présentation, l’aplomb sont des éléments qui jouent en faveur du Thérapeute, qui lui assureront une image et un sérieux.

Gérer son indépendance

Le futur praticien devra organiser son activité, créer son entreprise, obtenir son statut  et maîtriser tous les types de questions (d’ordre juridique) qui se rapportent à sa pratique. En général, entre 20 et 30 ans, leurs possibilités financières sont très réduites, mais cela ne les arrête pas car plusieurs solutions s’offrent à eux : location de cabinet, emprunt, visite à domicile…  Reste à trouver le lieu dans lequel ils seront le plus à l’aise pour pratiquer.  Certains font le choix de partager un cabinet avec un confrère plus expérimenté.  La présence  d’un second praticien sur le lieu de consultation est rassurante, elle permet de pallier certaines lacunes.

Se sentir prêt

Lorsque l’on se lance en tant que jeune Thérapeute, il est primordial d’être prêt  à endosser le rôle d’ accompagnant de santé.  Il est important  d’être serein quant à sa capacité à soulager ses patients, mais aussi d’être capable de se remettre en question dès la première faille.

Ces jeunes sont avant tout des passionnés qui ont fait le choix de suivre leur vocation et qui ont comme tout premier mérite, celui de se lancer dans une profession encore inconfortable.  Terminons avec la phrase du philosophe Condorcet : “Conservons par la sagesse ce que nous avons acquis par l’enthousiasme.”

Je vous souhaite un bon week-end et une bonne semaine.