‘Génie du lieu’ : À l’école de Stéphane CARDINAUX

Bonsoir à toutes et à tous !

Me voici de retour de Suisse ou je suis allé me former.  C’est à la suite de cette semaine de travail intense que je me propose  de vous  faire un compte-rendu de ce qu’est la Bioénergie et également de vous faire part de mes découvertes.  J’ espère que cela vous  donnera envie d’aller à la rencontre de Stéphane CARDINAUX, le formateur.   Pour le moment, je vous invite tout simplement à vous laisser imprégner de mon expérience.  Je vous souhaite une bon ‘voyage’ dans le monde de la Bioénergie.

Sur le domaine de BOIS-GENOUD, près de CRISSIER, à deux pas de LAUSANNE,  se trouve l’école Rudolf  STEINER  ; il s’agit  plus  précisément d’un  restaurant, ‘Le Castel’, qui vous accueille pour les diverses formations. Dans cet endroit privilégié, à condition, bien sûr, d’avoir réservé votre semaine avec Génie du Lieu, www.geniedulieu.ch, vous serez en contact avec un monde bien différent de celui que vous avez l’habitude de côtoyer régulièrement.

En effet,  mis à part le calme qui caractérise la Suisse, vous découvrirez des personnes ayant un discours un peu ‘hors norme’. En lisant mes propos, vous pouvez penser que vous êtes naturellement aguerri à cela ?  Eh bien ! vous allez  peu à peu vous rendre compte que ceci n’est pas tout à fait juste.   Pour ma part, je le pensais aussi avant de me ‘frotter’ à ces personnes formatrices et aujourd’hui, après mon retour de stage, je ne me sens plus le même.  Je dirai même qu’un changement de conscience s’est subrepticement fait jour en moi…

Je vous demande si vous avez la moindre idée de ce que j’ai pu découvrir le lundi  lorsque je suis arrivé à BOIS-GENOUD  ?  Je l’ai découvert, en poussant l’une des portes au nom  évocateur d’arbres, lorsque je suis tombé nez-à-nez avec Stéphane CARDINAUX.  Je pourrais  même vous dire que cela m’a fait l’impression que nous retournions à l’école, mais, heureusement, il n’en était rien, malgré la disposition des tables.

Je me revois donc prendre place au premier rang et écouter avec attention ‘le Maître’.  Rien de bien étrange pour l’instant, seule sa faconde me laissait dans un curieux réalisme.  Je débutais de cette manière mon premier jour de formation en Bioénergie avec Stéphane CARDINAUX,  Maître en la matière.

Un silence  régnait dans la salle, seul, Stéphane tentait de définir la Bioénergie.  L’ accent vaudois donnait un charme à cette aventure encore inconnue.   Après quelques brèves considérations sur la vie, l’énergie, Stéphane nous expliqua la résonance et  la  mesure du champ vital qui n’est pas la ‘photo’ de l’aura, mais bien  autre chose.   Stéphane CARDINAUX développa, par ailleurs, – et entre quelques anecdotes de travail, de tests qu’il effectue régulièrement -, les différents  plans du monde Invisible.

Il nous parla du plan éthérique, du plan causal, du plan mental, du plan astral et bien entendu… du plan physique.  Certains(e)s de mes comparses, de même que certain(e)s d’ entre vous pourraient arguer connaître déjà ces notions.   Je pense toutefois qu’il faut partir du postulat qu’il faut déjà oublier notre savoir car rien ne sert de courir, il faut partir à point…  En effet, l’explication de Stéphane joue sur deux tableaux ou plans à la fois.

- Le premier plan est la définition des mots employés, ajustés à une pratique chevronnée et scientifique à la fois.

- Le deuxième plan est la pensée des ‘anciens’ expliquée par plusieurs heures de bilan Bioénergétique.

Lors du stage, c’est avec l’explication et la définition des axes que l’on a pu mesurer chacun notre champ vibratoire.  Par un constant rapport entre la Bioénergie et la Géobiologie, Stéphane nous amena à ressentir l’Invisible… rien que par les main, dans un premier temps .

Ce que chacun des vingt participants qui composaient notre groupe ont pu découvrir, a changé l’esprit de beaucoup.  Chacun(e) d’entre nous  était dans un nouveau monde, non pas celui des dollars, mais celui de l’ ÉNERGIE de la conscience, qui est bien plus vaste et plus sûr que celui du papier monnaie.  Nous allions, d’ailleurs, en avoir la preuve rapidement.

En nous parlant des tubes extrasensoriels, Stéphane CARDINAUX démystifia énormément  de choses ‘ésotérico-occultes’. Pour les personnes  qui ont lu son livre ‘La Bioénergie’ aux Éditions Trajectoire, savent de quoi je parle.

La Vie est simple, l’Invisible est aussi simple, car la physique est la même sur Terre que dans l’Invisible.

Nous avons expérimenté cette approche concrète pendant toute une après-midi. Tous et toutes, nous avons connecté en premier lieu, les tubes extrasensoriels des oreilles.  Que de sensations… ! À vous, chers lecteurs, chères lectrices, de vous piquer au jeu.  Ensuite, chacun(e)s, nous nous sommes connectés aux tubes extrasensoriels des mains, qu’il ne faut pas confondre avec le chakra des mains.  Pour continuer l’expérimentation, nous avons fait de nombreux exercices.  Nous n’en avons pas oublié de ‘restaurer’ nos corps.

C’est au restaurant ‘Le Castel’, là ou nous travaillons, que nous nous retrouvions pour déjeuner tous les jours.  Dans un cadre agréable, un personnel tout aussi agréable pour nous servir, nous avons pu ainsi nous sustenter  avec des mets dignes de grands restaurants.

Nous avons aussi eu la joie de travailler avec Catherine GUIGNARD, médium guérisseuse spirituelle, que vous pouvez découvrir sur le site www.institut-serenite.ch Catherine assista  toute la semaine Stéphane et de leur clairevoyance commune, ils ont pu nous corriger dans les divers exercices.  La pratique que nous avons faite à l’extérieur a été d’un grand profit, parce que nous avons pu affiner nos perceptions.

‘Ce que nous avons découvert a pu être un retour à l’enfance, mais puisque nous l’avons expérimenté, je pense que cela existe bien.  Encore beaucoup de choses ont été levées’.

Le vendredi, Régina MARTINO de Rayon Magenta, www.rayonmagenta.fr et www.shungite.fr,  nous enseigna des notions sur la lithothérapie  bioénergétique, une autre façon d’aborder les pierres.

Pour les adeptes et féru(e)s de pierres, accrochez-vous, car, rien de ce que vous savez en ce domaine ne résidera plus en vous après avoir entendu Régina.

Alors, après ce préambule, vous sentez-vous prêt(e)s à suivre cette formation ?

Personnellement, je me suis déjà inscrit pour la suite de cette formation passionnante au mois de novembre prochain…

Je vous souhaite une belle soirée et un bon week-end.

3 réflexions au sujet de “‘Génie du lieu’ : À l’école de Stéphane CARDINAUX

  1. Bonjour Stéphane

    Quand auront lieu les prochaines sessions en bioénergie?
    Merci pour votre attention

    Myrtille

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>