L’ HUILE est-elle vraiment “ESSENTIELLE” ?

Bonsoir à toutes et à tous,

Nous voici en plein dans la reprise de nos activités.

J’ espère que  cette reprise n’a pas été trop difficile pour chacun(e) et que de bonne perspectives se profilent à l’ horizon de votre vie.

Je vous propose ce soir de vous entretenir sur les HUILES, car pour vous sont-elles vraiment ‘essentielles’ ?   C’est la question que je vous poserai en substance tout au long de cet article, qui,  je pense, vous apportera un éclairage différent de celui auquel vous êtes habitué.

Avant tout, je vous souhaite ‘Bonne lecture et bonne réflexion’….

Description d’une HUILE ESSENTIELLE

Une huile essentielle (100 % pure et naturelle) de qualité doit être définie le plus scientifiquement possible (‘biochimiquement et botaniquement’) par :

  • son nom latin ou son nom botanique (caractérisé par son genre, son espèce, sa sous-espèce ou variété, son chémotype) ;
  • son organe producteur (elle peut provenir d’une plante entière, de sommités fleuries, de fleurs, d’écorces, de feuilles, de rhizomes, de  tiges, de racines, de clous, de baies, de rameaux, d’ aiguilles, de résines, de bois …) ;
  • son lieu de production ou son pays (notion de terroir) ;
  • son chémotype (spécificité biochimique ou substance active variable suivant plusieurs origines géographiques ou botaniques) ;
  • sa traçabilité : son numéro de lot analysé et sa date de fabrication ainsi que le code emballeur s’avèrent des notions plus importantes à mentionner que la date limite d’ utilisation qui peut varier suivant le mode de conservation.   La notion de commerce équitable est un ‘plus’ philosophique et non pas forcément un critère de qualité.   La mention complémentaire “sauvage” peut aussi être indiquée comme un produit naturellement biologique.   Si l’huile essentielle est d’origine biologique (produit issu de l’agriculture biologique), son organisme certificateur ou autre code bio doit être précisé.

Provenance  des HUILES ESSENTIELLES

Elles proviennent de la distillation de plantes aromatiques ; toutefois, par souci de qualité, il est préférable de regarder de plus près leur véritable mode d’obtention, la partie distillée, les éventuelles modifications…  Bien souvent, leur provenance peut renseigner sur les exigences que l’on peut avoir : par ce mot ‘exigences’, il faut comprendre la substance biochimique (ou chémotype), le côté olfactif  (et autres critères de qualité suivant la teneur du constituant principal), le goût du terroir…  certes, ce sont là des notions bien spécifiques…

Madagascar est avec l’Australie l’un des pays possédant le plus de plantes endémiques dans le monde (‘plantes endémiques’ ou plantes uniques).

Exemples d’ HUILES ESSENTIELLES

  • HE (Huile Essentielle)
  • HE Géranium (Pelagonium X asperum) ou type Bourbon
  • HE Basilic tropical ou exotique (Ocimum Basilicum)
  • HE Cyprès sp Madagascar (Cupressus Lusitanica)
  • HE  Eucalyptus (Globulus sp Madagascar)

Je vous propose maintenant la TROUSSE  “Madagascar” ou ‘trousse d’urgence’ :

  • pour les gens ‘speed’ (indigestion, mal des transports…) : HE Basilic tropical (Ocimum basilicum à methylchavicol) ;
  • pour les sinusites et rhinites allergiques : HE  Helichryse femelle ( Helichrysum gymnocephalum) ;
  • pour les situations polyvalentes, hémostatiques, cicatrisantes, antirides : HE Géranium Bourbon (Pelargonium X asperum var. Bourbon) qui a la senteur de rose ;
  • pour les anti-inflammatoires, toniques, antalgiques… : HE Katrafay ( Ceddrelopsis grevei) ;
  • pour les grippes, la fatigue, les insomnies : HE Ravintsara (Cinnamomum camphora cineolifera) qui est aussi un puissant antiviral ;
  • pour combattre les bactéries : HE Saro (Cinnamosma fragrans) qui est également protectrice et immunostimulante.

Je terminerai ce petit topo par

HE Ylang-ylang (Cananga odorata)

Cette huile essentielle est spécifique suivant la fraction de distillation (de l’extra parfumante et sédative à la complète polyvalente en passant par les qualités 2 et 3 hypotensives ; elle est couramment utilisée en cosmétologie).

N’oubliez pas que seules quelques gouttes suffisent…

Je vous remercie d’avoir suivi avec attention cet article…

Je vous rappelle qu’il reste encore des places pour mes stages au cours desquels je serai heureux de vous accueillir.  Vous retrouverez tout le détail sur www.magnetiseur-grenoble.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>